Environnement Société

Peut-on encore sauver la planète ?

 » Aujourd’hui, nous nous sommes mis d’accord pour limiter à son niveau actuel la pollution dont nous sommes responsables. Un jour nous devrons faire mieux : nettoyer la planète « . 14 juin 1992 – le secrétaire général des Nations unies – sommet de la Terre de Rio de Janeiro

Les initiatives se multiplient dans le monde entier pour essayer de sauver notre seul et unique lieu de vie : la Planète Terre. Mais si la question n’était pas « Comment sauver le monde ? » mais plutôt « Comment sauver l’être humain ? »

Comme dit si bien Nicolas Hulot : « La planète peut se passer de nous mais nous ne pouvons pas nous passer d’elle. »

Le bilan est désastreux : pollution, disparition de nombreuses espèces animales, destruction de forêts et de l’écosystème, fonte des glaces, augmentation des dérèglements climatiques … L’homme a détruit Sa Planète, par une surconsommation sans fin, un non-respect de son environnement, une croyance idéaliste comme quoi la Terre se régénérera d’elle-même tel un phénix (qui renaît de ses cendres).

Aujourd’hui, soyons honnête, qu’allons-nous laisser aux générations futures ? Alors tout le monde y va de ses solutions écolos, du recyclage à la modification de son alimentation, en passant par le retour du troc. Ce sont des solutions et des actes nobles et louables, mais cela va-t-il avoir un effet ? Cela va-t-il changer quelque chose ?

Loin d’installer un pessimisme ambiant ; oui, il faut agir ; oui, il faut continuer dans ce sens et développer des méthodes de consommation moins invasives, mais pourrons-nous réellement inverser la tendance ? Faire notre part, c’est important mais nous vivons à crédit chaque année, de plus en plus, tôt

Pensons un instant au pays les plus pauvres de la planète. Ce ne sont pas eux qui polluent le plus ; la pollution dans ces pays provient des pays les plus riches, des touristes, des multinationales … mais, pourtant, on les montre du doigt en leur demandant de faire des efforts pour l’environnement. Toutefois, peut-on réellement demander à des populations qui vivent dans des pays en guerre, qui meurent de faim, qui luttent chaque jour pour survivre, de s’occuper de moins polluer, de recycler, d’utiliser des énergies propres ?

Alors peut-être faut-il voir les choses différemment, peut-être est-ce seulement un cycle qui se clôt, la fin de l’humanité (fortement accélérée par les hommes eux-mêmes), le système capitaliste qui s’effondre avec son modèle de croissance perpétuelle. De plus en plus de pauvreté, de famines, de guerres, de catastrophes naturelles, …, nous arrivons à la fin, la terre nous survivra, abimée, certes, mais elle pansera ses blessures, elle commencera un nouveau cycle. Après tout, de grandes civilisations comme les Mayas ou les Romains ont déjà toutes succombé du fait d’une pression sur les ressources naturelles trop importante, combinée à la création de fortes inégalités en leur sein.

Alors laissons la planète faire, elle se sauvera d’elle-même quand l’humanité aura pris congé.

1
LoveLove
1
SadSad
0
HahaHaha
0
WowWow
0
YayYay
Voted Thanks!

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :