Pérouges, village médiéval

cover article blog r mag (1)

Cité médiévale du XIIe siècle, Pérouges se situe dans le département de l’Ain de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ruelles, bâtiments en pierre, église du XVe siècle et portes nord et sud protégeant la ville vont vous faire voyager au Moyen Âge.

 

eglise_perouges.jpg

Figurant parmi les plus beaux villages de France près de Lyon, Pérouges est à visiter si vous êtes de passage dans la région. Offrez-vous un voyage dans le temps en vous promenant dans les rues pavées, en admirant les bâtiments et en visitant l’église Sainte-Marie-Madeleine de Pérouges, classée monument historique.

perouges2.jpg

En 1468, la ville a été assiégée par l’armée de Louis XI, mais a résisté à l’envahisseur. Le roi voulait conquérir les territoires de la Bourgogne, qui appartenaient à la fois au royaume de France et au Saint-Empire germanique. En 1467, Charles Le Téméraire, cousin du roi, devient le duc de Bourgogne. Il souhaite ne plus dépendre du royaume de France et devenir roi avec l’aide du Saint-Empire germanique. Charles XI s’allie, de son côté, aux Lorrains, aux Suisses et aux Alsaciens, ennemis des Bourguignons. Ils se battront pendant dix ans, jusqu’en 1477, mort de Charles Le Téméraire.

Philippe de Savoie s’est allié au duc de Bourgogne et s’attire ainsi les foudres du roi, qui riposte en lançant l’attaque contre Pérouges. Le roi fait venir les troupes du Dauphiné afin d’assiéger la ville. Ses habitants résisteront grâce à la double enceinte des remparts, mais aussi grâce à la position géographique stratégique de Pérouges. Philippe de Savoie, pour remercier la ville, exonère la population de charges pendant 20 ans.

porte_haut.jpg porte_bas.jpg

La porte d’en haut, ancienne entrée du château fort mesure quinze mètres de haut. La porte du bas est celle qui a empêché l’armée du roi d’entrer lors du siège. Vous pourrez lire sur le côté extérieur du fronton une citation latine qui le mentionne.

Tarte_au_sucre_de_Pérouges.jpg
Crédit Photo : Arnaud 25

Envie de repartir avec un objet local ? Vous pouvez trouver dans les différentes boutiques présentes des objets médiévaux et de l’artisanat : bijoux, accessoires, vêtements, livres, etc. Enfin, plusieurs boulangeries-pâtisseries vous proposent la fameuse tarte au sucre, un passage obligé si vous venez à Pérouges.

Après avoir visité la ville, profitez des différentes promenades qui s’offrent à vous aux alentours. De longueur et de difficulté différentes, elles conviennent à petits et grands, aux novices et aux marcheurs plus expérimentés. Vous aurez l’occasion de réaliser de superbes photos des différents paysages et animaux que vous verrez lors de votre parcours.

Le château de la ville (XIIe siècle) vaut également le détour. Bien que reconstruit en 1483, il n’en reste, à ce jour, qu’une partie. Vous pourrez également vous rendre à la Maison du Prince, qui abrite, aujourd’hui, le musée du Vieux Pérouges, où sont organisées des expositions et des rencontres d’artistes internationaux.

Saint Georges a une place importante pour la ville de Pérouges : un dragon est présent sur le blason de la ville. Saint Georges a réussi à vaincre le dragon, comme Pérouges a réussi à résister aux plusieurs sièges qu’elle a connus. Vous pouvez voir une statue à son effigie place de la Halle.

saint_georges_perraudin_lucille.jpg

Depuis 1997, un festival de musique, Le Printemps de Pérouges, est organisé chaque année d’avril à la mi-juin. À cette occasion, un concert est prévu dans l’église. En juin, une fête du livre est organisée à la ferme de Pérouges, 99 route de la Cité et vous permet de vous procurer livres, bandes-dessinées et autres cd, dvd et vinyles.

Si vous appréciez l’époque médiévale, l’architecture, la nature, les promenades et la gastronomie, la littérature et la culture, Pérouges est votre prochaine destination !

perouges_promenade2.jpg

Si la visite de Pérouges vous a plu, allez donc voir le Palais Idéal du facteur Cheval dans la commune de Hauterives. Ce palais a été entièrement construit par le facteur Cheval avec des pierres de la région qu’il a empilées. De grands artistes tels que Max Ernst, André Breton et Pablo Picasso ont considéré que ce monument appartenait à l’art naïf.

perouges1.jpg

Sources :

perouges3.jpg

 

Crédits Photos : Lucille Perraudin

Publications similaires

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: