Luca – Voyage poétique en Italie

Luca se transforme en monstre marin

Prenez votre maillot de bain, chapeau, crème solaire et suivez-moi sur ma Vespa pour un voyage sur la Riviera italienne. Les studios Disney et Pixar nous dévoilent pour l’arrivée de l’été, leur nouveau film d’animation où les personnages ont été inspirés du studio nippon : Ghibli. À mi-chemin entre Ariel, la petite sirène et Ponyo sur la falaise, le film explore les problèmes d’amitiés et de différences.

Après le voyage de fin d’année à New York (Soul) où le film nous invitait à plonger au fond de nous-même pour exprimer notre part de rêve. Cet été, nous partons en Italie dans la région de Ligurie pour découvrir que l’amitié est plus forte que les préjugés.

Nous suivons Luca, un jeune garçon peureux qui s’apprête à vivre un été inoubliable – accompagné de glaces à l’italienne, de pâtes et d’escapades à bord d’une Vespa – avec son ami téméraire, Alberto. Ils arrivent tous les deux dans la petite ville de Portorosso (inspiré d’un des cinq villages de Cinque Terre, Monterosso al Mare) où ils rencontrent Giulia, rebelle et fille d’un poissonnier, qui veut concourir pour le triathlon de la ville (nager, manger des pâtes et pédaler).

luca-glace.jpg

Excepté, que les garçons essaient par tous les moyens de cacher leur secret, ils sont tous les deux des monstres marins, venus d’un autre monde. Quand ils sont secs, ils prennent l’apparence d’êtres humains. Si une seule goutte d’eau touche leur peau, leur vraie nature est révélée aux yeux de tous.

Ce qui saute aux yeux quand on découvre le film, c’est la précision et les versimilitudes des paysages. La mer ou le sable qui ressemblent à une vraie plage. Ou les ruelles étroites, les façades colorées de jaune et d’ocre, les joueurs de cartes et les mammas (grand-mère, en italien) sur la place du village donnent l’impression qu’ils sortent d’une carte postale.

Luca_Alberto_Parlent_Italien.jpg

Ce film nous apprend la tolérance à travers les monstres marins qui ne sont pas ceux que l’on croit. Ce ne sont pas eux qui s’arment de filets et de harpons ou qui font une chasse avec prime, ce sont les villageois qui perçoivent la différence comme un danger. Le handicap est également mis en scène avec le papa de Giulia qui est né avec un bras en moins et qui s’adapte très bien dans sa profession.

Ce nouveau long métrage aborde plusieurs thèmes qui raviront chaque membre de la famille. La quête de l’indépendance, le dépassement de soi avec le mantra “Silenzio, Bruno !” pour calmer son mental et ses peurs, la force des liens familiaux et amicaux.

Luca_Alberto_Guilia.jpg

Le film d’animation mise sur une belle histoire d’amitié entre les garçons et la fillette dans un cadre qui sort d’un album de voyage sur la Méditerranée, et incite les enfants à s’ouvrir sur le monde qui les entoure et à accepter les autres pour qui ils sont.

Découvrez sans plus tarder la bande-annonce du film.

Publications similaires

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: