Scroll Top

Les 3 super aliments du Sénégal

Dégustation de fonio

A la (re) découverte du Fonio, du Moringa et du Bouye.

S’il est un débat captivant de nos jours, c’est bien celui de consommer mieux. Avoir le respect de la planète, des entreprises locales, et aussi de l’avenir que nous laisserons, est un des idéaux qu’il est possible de réaliser. En Afrique de l’Ouest et notamment, au Sénégal, j’ai pu découvrir avec bonheur une autre facette de la consommation.

Le pays de la Téranga s’est révélé être une terre fertile et aux ressources incroyables. Alors qu’il ne pleut que quatre mois par an, on trouve, tout au long de l’année, trois plantes surprenantes. Sur les bords des routes ou entre deux mauvaises herbes dans votre jardin, vous pouvez améliorer votre alimentation grâce au fonio, au moringa ou au bouye.

C’est au cours du dîner de dégustation de la nouvelle carte du Pullman Dakar Teranga que le chef Pierre Thiam, ambassadeur de la cuisine africaine aux États-Unis, a fait découvrir à l’assemblée une assiette de fonio en salade. Sans gluten, regorgeant de vitamines, de fer, de fibres alimentaires, de zinc, entre autres, le fonio a des apports en protéines moins impactant que les autres céréales. Cultivé toute l’année, principalement dans le pays Bassari – région de collines sur la frontière entre le Sénégal et la Guinée – il parfume l’assiette avec un léger goût de noisette.

Culture du fonio en pays Bassari

 

Moringa ou moringa oleifera fait partie des super aliments surprenants ! De prime abord, il s’agit d’un arbre ou arbuste avec de petites feuilles rondes et des fleurs blanches poussant par centaines dans lequel les you-you (perroquets vert fluo) viennent nicher. Mais en réalité, ces feuilles contiennent plus de minéraux que certains légumes. L’apport en protéines du moringa est le même que celui d’un steak de bœuf. Transformé en huile, le nebeday (pour Never die en anglais) s’applique sur la peau et les cheveux. Il est plein d’antioxydants et est composé de huit acides aminés essentiels ainsi que de vitamines A, de calcium, de potassium, de fer. Il se mélange facilement en cuisine, dans les soupes, avec les céréales ou en tant qu’épice. Il est conseillé, cependant, de le consommer avec modération, car, mal employé, il peut provoquer diarrhées ou nausées… Eh oui, les super héros ont eux aussi une part d’ombre !

Moringa latté

 

Le bouye, appelé aussi pain de Singe, est le fruit du baobab ! Déjà bien connue et largement exportée à travers le monde, la poudre beige fait bien parler d’elle. Il existe différentes façons de la consommer. En gâteaux, en jus mélangé à de l’hibiscus rouge ou bissap, avec un yaourt. C’est, toutefois, sucer les petits grains tout doucement comme un bonbon que préfèrent les enfants. Ce super aliment est source de fibres, mais aussi d’antioxydants et de vitamine C. Fun fact : il en contient six fois plus qu’une orange ! Traditionnellement utilisé pour soigner les maux d’estomac, le bouye pousse alors que le baobab se trouve en région sèche et aride.

Marché Tilène à Dakar – Étalage de bouye et d’hibiscus (bissap)

 

Savoir se nourrir bien pour vivre mieux devrait être une priorité de notre quotidien. Ces trois super aliments sont les premiers d’une longue liste. Leurs points communs sont :

  • une culture facile dans des pays au climat sec,
  • un emploi remontant à plusieurs siècles,
  • des bénéfices naturels pour le bien-être et la santé.

À propos de l'auteur

Publications similaires

Laisser un commentaire