Scroll Top

Le Festival de la BD en Chinonais | Projecteur sur Princesse Sara

princesse_Sarah_

Coup d’œil sur le Festival de la BD en Chinonais qui s’est déroulé les 11 et 12 mars 2023.

Cher.ère.s lecteur.rice.s, nous allons traiter du Festival de la BD en Chinonais qui s’est déroulé les 11 et 12 mars 2023. Cette manifestation a été conçue de manière pédagogique autour d’une exposition thématique. L’espace Rabelais est l’épicentre de la vie culturelle de Chinon. Nous allons détailler le principe de cette manifestation.

L’esprit du festival de la BD est la mise en valeur du 9ème art sous un aspect pédagogique avec la mise à l’honneur de l’autrice Nora Moretti (Princesse Sara). L’originalité de cette manifestation revient au parcours proposé par les exposant.e.s. Cette années, exposition des planches et une initiation à la création de scénario de BD était proposée, malheureusement, je n’ai pas pu y assister, c’est pourquoi je n’aborderai que succinctement ce point. L’Espace Rabelais à Chinon est devenu, le temps de cette manifestation, un lieu d’échanges entre les lecteur.rice.s et les auteur.rice.s de bandes dessinées. Un moment privilégié pour le public.

« La BD s’expose », le but pédagogique du catalogue de planches

Le principe de ce stand est de présenter au grand public un catalogue de planches en réel. L’association « La BD s’expose » souhaitait décloisonner cet art et le rendre accessible aux enfants comme aux parents. Le but de ce catalogue est aussi de faire découvrir des planches d’artistes et de susciter l’adhésion de jeunes lecteur.rice.s. L’association proposait d’acheter des planches de bandes dessinées dans le but d’en posséder une chez soi et de soutenir les dessinateur.rice.s.

« Princesse Sara », la BD au féminin

L’originalité de cette œuvre, dont le public cible est les jeunes, repose sur ses thèmes : La relation père-fille et la représentation des femmes dans le monde de la BD. « Princesse Sara » est écrite par une femme et livre un message fondamental sur ce type de relation familiale, notamment dans la construction d’une identité équilibrée. Elle permet de montrer le souhait de la communauté de donner une large place à la représentation féminine. Cette BD a connu une adaptation en série au Japon.

« Princesse Sara » est l’allégorie d’une petite fille qui se construit en tant que femme. À la lecture de cette BD, nous pouvons constater que l’album apporte un nouveau regard sur lien d’affiliation (père-fille). 

Alwett Audrey, Moretti Nora, Boccato Claudia : Princesse Sara, pour une mine de diamants, éditions du Soleil 2011.

En conclusion, le Festival de la BD en Chinonais invitait chacun.e à la déambulation et à la découverte, en proposant, entre autres, une exposition pédagogique de la BD sous toutes ses formes.

Liens utiles :

À propos de l'auteur

Publications similaires

Laisser un commentaire