La Covid-19 imaginée

La crise sanitaire n’empêche pas les artistes de s’exprimer à chaque recoin du globe. Le Street Art domine l’expression artistique : à Athènes, à Surabaya, en Lombardie ou encore à Barcelone. La plupart de ces images représentent des médecins et infirmier.e.s, les combattants de la Covid-19.

(Game Changer, 6 mai 2020, Banksy)
(Game Changer, 6 mai 2020, Banksy)

 

Certains artistes utilisent leurs œuvres pour aider les pouvoirs publics dans leur gestion de la crise sanitaire. Ainsi l’œuvre de Banksy, Game Changer sera vendu aux enchères et les fonds récoltés seront versés au NSH (National Health System), système de santé britannique.

D’autres œuvres évoquent des gens de tous âges portant des masques ou parodient des œuvres célèbres comme la Joconde portant un masque.

(Salvatore Benintende alias TV Boy)
(Salvatore Benintende alias TV Boy)

 

L’art comme moyen de dénoncer le pouvoir en place est, d’ailleurs, utilisé pour dénoncer la gestion de la crise par les autorités. Sur l’image ci-après, on voit Bolsonaro, le président brésilien, représenté avec un nez rouge de clown pour dénoncer son manque de professionnalisme face à la crise.

(Le masque de Bolsonaro contre le coronavirus, 18 mars 2020, Aira Ocrespo)
(Le masque de Bolsonaro contre le coronavirus, 18 mars 2020, Aira Ocrespo)

 

Certaines œuvres représentent la vie amoureuse à l’heure du coronavirus, où des amant.e.s s’embrassent à travers leur masque ou dénoncent le comportement irrationnel du public pendant la crise.

(L’amour au temps du coronavirus, Christian Guemy)
(L’amour au temps du coronavirus, Christian Guemy)

 

Certains artistes profitent aussi de leurs talents pour rappeler les mesures sanitaires à prendre afin d’éviter la propagation du virus.

Enfin, iels utilisent l’imagerie populaire.

Ainsi Uncle Sam (personnification des États-Unis), l’affiche originale de James Montgomery Flagg datant de 1917, est détourné avec une note humoristique : « Divited we stand united we fall » (Restons divisés, ensemble nous tombons).

(Divided We Stand, United We Fall, TV BOY)
(Divided We Stand, United We Fall, TV BOY)

 

Sur d’autres créations, le virus est représenté sous une forme ronde avec des épines et si cette dernière n’est pas la vraie forme moléculaire du virus, elle représente un symbole qui se fixe dans l’imaginaire commun. En effet, cette forme est souvent reprise comme ce fut le cas pour décrire le VIH.

(Aziz Al-Asmar, 23 mars 2020)
(Aziz Al-Asmar, 23 mars 2020)

 

L’art comme vecteur de représentation des maladies n’est pas nouveau. Historiquement, les épidémies ont toujours été représentées. Les œuvres, cependant, dénonçaient leurs conséquences. En cela, il y a un retournement de l’objectif de l’art en tant de crise sanitaire. Les peintres représentaient le virus par des scènes de mort et des allégories. Ci-dessous, l’œuvre de Brueghel l’Ancien montre les conséquences de la Grande Peste où l’on peut apercevoir les malades décharné.e.s de la peste.

(Le Triomphe de la mort, 1562, Brueghel l'Ancien)
(Le Triomphe de la mort, 1562, Brueghel l’Ancien)

 

On retrouve aussi les effets du virus sur le corps. Ci-après, un autoportrait d’Edvard Munch au visage verdâtre dut à la grippe espagnole.

(L’autoportrait avec la grippe espagnole, 1919, Edvard Munch)
(L’autoportrait avec la grippe espagnole, 1919, Edvard Munch)

 

L’art n’étant pas exprimé que sous forme de tableaux, les sculpteurs s’y mettent aussi.

(Luke Jerram)
(Luke Jerram)

 

Ci-dessus, la réplique du coronavirus de 23 cm de diamètre a été commandée par une université américaine pour refléter les connaissances connues sur le virus et aider dans les futures recherches sur le sujet. La réplique est basée sur les diagrammes du virus.

Pour finir, la représentation la plus imaginée de la Covid-19 est sûrement celle des chercheur.e.s du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ces dernier.e.s ont transformé en musique la structure des piques protéiques à la surface du coronavirus. L’audio est disponible ici.

 

 

1- C NEWS, En images : Le street art à l’heure du coronavirus

2- Le Parisien avec AFP, Coronavirus : l’hommage de l’artiste Banksy aux soignants britanniques 

3- Laure Narlian, 02/04/2020, Coronavirus : tour du monde des plus belles œuvres de street art face à la pandémie (réalisées avant confinement), France Info

4- Pauline Petit, 20/04/2020, Représenter le SARS-CoV-2, du laboratoire à l’œuvre d’art, France Culture

Articles associés

Laisser un commentaire