Loading Posts...

Avec des maitres-mots tels que la neutralité, le partage, l’humanisme, l’excellence et le plaisir, Jirri, la plateforme de storytelling s’est donné comme objectif de rendre ensemble l’Histoire de l’Afrique universellement accessible ; ce qui va au profit d’un monde beaucoup plus inclusif et collaboratif.
L’Afrique est un continent riche d’héritage et de valeurs et c’est dans ce sens que les porteurs de ce projet ont compris l’importance de partager ces dernières et de connaitre leurs racines et ils nous en parlent en débutant avec ce beau message :

« Nous sentons déjà la rosée humecter le bout de nos langues.
Oui, notre soif se calme mais ne saurait s’étancher tant que nous vivons,
tant que l‘Histoire de nos ancêtres tambourine au rythme de nos coeurs et de notre présent.
Le coq chante cocorico, non, il hurle Jirri-rico.
Le jour s’annonce : le combat débute.
Jirri est votre projet ! 
»

D’où vient le nom «Jirri» ? Et pourquoi ce nom ? 
Jirri vient du mot « Jiri » qui signifie « Arbre » en Bambara. A l’époque, les sages dans les villages échangeaient avec la population sous un « arbre à palabres » pour transmettre l’histoire des ancêtres aux plus jeunes, pour résoudre les problèmes ou pour tout simplement conter des légendes. Cette pratique était un véritable symbole de cohésion sociale, de justice et d’unité, dans laquelle l’oralité sous sa plus belle forme était à l’oeuvre. Nous construisons ce projet en gardant en sus l’idée selon laquelle « la force d’un arbre se trouve dans ses racines ». Les racines de cet « arbre à palabres », notre histoire, restent assez méconnues. Il nous appartient donc de les définir et de (re)construire ensemble notre héritage en assurant sa transmission intergénérationnelle.

Pourquoi avez-vous choisi de lancer Jirri ?
Une étude de l’UNESCO conduite en 2002, rapportait que les manuels scolaires d’histoire en Afrique ne contenaient que très peu de chapitres sur l’histoire de l’Afrique, chapitres qui rapportaient principalement les périodes de colonisation et d’esclavage. De même, la plupart des films à succès sur le sujet relatent très souvent les mêmes périodes de souffrance, de sorte à ce que l’on réduise de façon générale cette histoire à seulement l’esclavage. Cela présente une Afrique victime et entraîne lentement à la perte de l’identité Africaine, partout dans le monde! Heureusement, des chercheurs Africains ont pu démontrer que l’histoire de l’Afrique cachait de multiples trésors et secrets inouïs sur le continent. Dans un contexte de mondialisation où l’authenticité se fait « or », nous pensons qu’il est crucial pour l’Afrique de se reconnecter à ses racines, à sa culture, à son histoire, afin de pouvoir se démarquer et apporter une contribution indéniable au monde. Il devenait donc évident de créer une plateforme qui regrouperait et raconterait cette véritable histoire au monde, sans nier les périodes de souffrance, mais en mettant de l’avant les périodes de bravoure et d’exploits.

Qui est ou sont derrière cette initiative ? 
Le projet Jirri a été initialement lancé par Donclarte Dontsi (Analyste financière) et Marcel Soh (Formateur en gestion de patrimoine) dans le but de construire l’idée d’une Afrique unie qui excelle.
L’équipe s’est ensuite agrandie de personnes qui ont adhéré à la vision et se commettent quotidiennement à la tâche de faire vivre cette vision :
– Rodrigue Funke (Ingénieur agro-alimentaire)
– Francis Amankrah (Développeur Web)
– Léonel Fouedjeu (Doctorant en géographie)

Pourquoi pensez-vous que l’histoire de l’Afrique n’a pas été assez promu ? 
La transmission de l’histoire de l’Afrique s’est faite essentiellement par le biais de la tradition orale au fil des siècles. Cette tradition n’a pas protégée et a même très souvent été déniée, pour diverses raisons, autant scientifiques que politiques et économiques. Par ailleurs, les garants de l’histoire de l’Afrique
(tels que les griots et griottes par exemple) n’ont pas pu s’adapter facilement aux nouveaux canaux de transmission et nous avons pu constater des pertes au fil du temps.
Aujourd’hui, malgré les canaux de vulgarisation multiples, les jeunes Africains sont de moins en moins connectés à leurs racines du fait de la mondialisation. Par exemple, les langues étrangères sont plus connues que les langues locales, les valeurs humaines qui singularisent l’Afrique se perdent de plus en plus, et les médias Africains relayent plus d’éléments sur la culture occidentale qu’Africaine. Il y a donc eu rupture de transmission intergénérationnelle et nous pensons que cela menace la culture et l’identité Africaine à travers le monde.

Croyez-vous que la méconnaissance de l’histoire africaine soit un fait propre à l’Occident ou c’est assez courant chez les fils et filles du continent noir voire les deux ? 

Chaque peuple est responsable. La vocation de Jirri n’est pas de chercher un « coupable », mais de travailler pour dessiner ensemble une nouvelle trajectoire qui consolidera les savoirs, les expériences, les expertises et les cultures. C’est comme cela que nous avancerons ensemble. S’il est vrai que les méthodes de transmission ont évolué, il faut s’adapter et nous nous donnons le mandat, à travers notre plateforme, de faciliter la transmission de l’histoire à la jeunesse, dans des langages qu’elle comprend et utilise aujourd’hui.

Selon vous, quels sont les défis principaux auxquels l’Afrique fait face sur le plan du tourisme, par exemple ou autres ? 

L’un des défis majeurs de l’Afrique est celui identifié par Jirri : la rupture de l’Afrique avec son histoire véritable. Un arbre puisant sa force dans ses racines, il est important que l’Afrique soit garante de ses traditions et cultures. Ce défi est la cause de plusieurs autres défis tant politiques, sociaux qu’économiques. Nous pensons par exemple que les gouvernements peuvent
encore tirer des leçons de gouvernance d’anciens empereurs Africains, ou encore que l’économie Africaine gagnerait gros à « africaniser » ses produits, suivez notre regard.
Sur le plan du tourisme, les défis majeurs ne sont pas les défis techniques ou les défis d’infrastructure comme on le pense souvent. Ils sont d’abord des défis d’image de marque. Il y a encore un énorme travail à faire quant à l’image de marque de l’Afrique sur la scène internationale, image véhiculée par les médias, les réseaux sociaux, et le travail de la diaspora Africaine. En ayant une mauvaise lecture de son passé et de son histoire, il est difficile pour l’Afrique de se bâtir une identité solide et donc de pouvoir se « vendre » à l’extérieur à sa propre valeur. C’est là que se trouve le défi majeur, mais indirect, du tourisme en Afrique.

D’ailleurs, l’Afrique en 5 mots ? 
Jeune, riche, pétillante, audacieuse et Jirri.

Jirri invite au voyage ! Quelles destinations recommanderiez-vous à notre lectorat ?
Nous parions plusieurs calebasses d’or que ce n’est pas la première fois que vous entendez cette phrase : « l’Afrique regorge de multiples richesses naturelles et matérielles. » Voilà qui est bien dit, toutes les destinations Africaines sont aussi riches les unes que les autres. Il serait injuste de mettre de l’avant quelques places, mais s’il nous fallait nous recommander des places pour leur histoire puissante, nous citerons rapidement comme ça le Sénégal, le Mali, l’Égypte, ou encore les 51 autres pays de l’Afrique. Vous auriez compris, il y a autant de destinations à découvrir qu’il y a de peuples Africains, et nous savons tous combien légion sont les peuples Africains.
Nous choisirons un seul pays Africain pour notre tout premier voyage, donc abonnez-vous sur nos pages sociales pour être sûr(e) de ne pas rater le dévoilement du lieu. Mais d’ici là, nous vous prions d’aller explorer l’Afrique et son histoire par vous-mêmes, allez apprendre les trésors qui s’y cachent et
revenez les partager avec nous sur notre plateforme. Cette dernière mettra à disposition un blog pour les voyageurs et nomades qui ont aussi joué un énorme rôle dans la transmission de l’histoire, au fil des siècles. Soyons tous des experts de cette Afrique qui gagne.

Et quelle serait la prochaine étape majeure pour la plateforme ?
L’apprentissage passe aussi par une vision du terrain. Nous vous proposons en 2019, un voyage de développement personnel à la source !
Nous irons sur place sur le continent-mère, au-delà des livres et des recherches scientifiques, afin de se rapprocher des patriarches/matriarches, de la communauté Africaine et des sites historiques sacrés pour recueillir au maximum les connaissances historiques. Lors de ce voyage, nous explorerons plusieurs thèmes qui aideront les voyageurs à s’inspirer des trésors de l’Histoire de l’Afrique pour grandir en personne, gagner en clarté sur leur avenir, développer une certaine authenticité dans leur profession ou entreprise, ou tout simplement pour découvrir l’Afrique sous ses plus beaux charmes, de sorte à pouvoir la « vendre » plus positivement.
Ce voyage au coeur de l’histoire, qui se fera chaque année dès 2019, sera l’impulsion vers une nouvelle dynamique et trajectoire que Jirri va prendre.
Nous avons fait le choix de limiter le groupe de notre tout premier voyage à une certaine taille humaine pour mieux vivre et profiter au maximum de cette expérience transformationnelle.

Si vous voulez faire partie d’un voyage transformationnel en Afrique ou si vous voulez plus d’informations sur les activités comme les groupes de lecture en ligne, les cours en ligne basés sur l’Histoire, la production de BDs et de courts-métrages, les recherches historiques, le consulting ou encore le coaching, écrivez à Jirri :

Site web : www.jirri.org
Facebook : Jirri
Twitter : @Jirri

 

Blacky Gyan (Sénégal – Canada)

0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!