« Je suis créole dans la diversité, M se kreyòl nan divèsite a », coup d’envoi du Festithéâtrecréole

Festithéâtrecréole
Du 22 au 31 octobre 2021 se succéderont causeries, humour, bouillon poésie, musique et bien sûr théâtre. C’est un rendez-vous ! Le Festithéâtrecréole effectue un retour dans les salles de spectacle de Montréal avec sa troisième édition. Celle-ci porte le thème « Je suis créole dans la diversité, M se kreyòl nan divèsite a ». Il existe une multitude de créolités, et autant de cultures y sont rattachées. Car le créole, c’est plus qu’un ensemble de langues !
Festival Théâtre Créole, édition 2021

La Compagnie Théâtre Créole (Konpayi Teyat Kreyòl), fondée en 1999 en Haïti, est un organisme à but non lucratif qui s’est installé au Canada depuis 2012. Son objectif est de promouvoir la diversité des arts tout en célébrant les artistes afro-descendant(e)s de Montréal et d’ailleurs. Parmi les nombreux événements et activités qu’elle se charge d’organiser chaque année, on retrouve le Festithéâtrecréole qui se déroulera cette année du 22 au 31 octobre. Une des particularités de l’édition 2021 est, d’abord, sa nature hybride : on pourra participer au festival aussi bien en se rendant directement sur place, dans des salles mises à disposition par la ville de Montréal, qu’en suivant les événements à distance, grâce à la possibilité de s’inscrire en ligne. En outre, cette nouvelle édition vise à prôner l’inclusion et la reconnaissance de la diversité comme valeurs capables de nous rapprocher les un(e)s des autres : « M se kreyòl nan divèsite a, je suis créole dans la diversité », voilà le thème central de cette manifestation. Durant les dix jours du festival, le public sera invité à assister à des spectacles et à des performances nombreuses et variées : « théâtre, conte, musique, humour, poésie, ateliers et causeries seront au rendez-vous dans un espace créatif où se marient découvertes, échanges et nouvelles amitiés autour des cultures créoles », voilà la promesse officielle de l’édition 2021 du Festithéâtrecréole.

 

Qu’est-ce qui fait la spécificité des langues créoles ?

On définit comme « créole » une langue résultante de la rencontre et de la fusion de deux autres langues fondamentalement différentes l’une de l’autre. Il s’agit, plus précisément, d’une langue nouvelle qui s’est formée dans des temps assez courts et s’est rapidement imposée au sein d’une population. Ce qui fait que l’on considère les langues créoles comme ayant le même degré de légitimité que les langues affirmées, c’est le fait qu’elles se soient données une structuration propre, avec un système complexe des règles grammaticales et syntaxiques, ainsi qu’un vocabulaire spécifique et suffisamment complet. Dans cette perspective, il est important de distinguer un simple phénomène de pidgin de ce qu’on entend par le mot « créole ». D’un côté, le pidgin indique l’émergence d’une forme de communication immédiate et simplifiée, qui est utilisée uniquement afin de permettre un échange minimal d’informations entre deux personnes ne parlant pas la même langue. Au contraire, on définit comme créole une langue s’étant formée à partir de l’union de deux langues distinctes, qui contribuent dans la même mesure à sa constitution : cette nouvelle langue s’affirme rapidement et assume une structure et une logique qui lui sont spécifiques.

 

Qu’est-ce qu’être créole ?

D’un point de vue historique, l’émergence des langues créoles est principalement liée à la politique européenne de colonisation vis-à-vis des territoires d’outre-mer. En effet, les peuples natifs ont subi l’influence prolongée et massive des pays qui les ont occupés.  De la coexistence ainsi que du métissage de cultures et de formes linguistiques différentes, des langues nouvelles sont nées, qui ont pris le nom de « créoles ». En particulier dans les différents territoires le mot « créole » pouvait soit prendre une connotation ethnique et désigner les enfants nés de parents d’origine européenne sur le sol colonial, soit faire référence de manière plus générale à toutes les populations où une culture et une langue créole s’étaient formées à partir d’un métissage linguistique et culturel entre les natifs et les colons étrangers. Ainsi, s’il est vrai que toutes les langues créoles ont traversé un processus de formation semblable et que, sous l’aspect historico-matériel, les populations créoles se rapprochent les unes des autres, d’un autre côté il faut tenir compte de la multiplicité et de la variété des cultures de chacune de ces populations. C’est la raison pour laquelle le Festival Théâtre Créole veut célébrer à la fois la communauté créole prise dans son ensemble, avec toutes les expériences communes que ces peuples ont partagé malgré leur distance, et, à la fois, les traditions culturelles propres à chaque branche linguistique particulière.

 

Bibliographie

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: