L’hypersexualisation des jeunes dans les séries populaires

Gossip Girl Blake Lively

L’hypersexualisation dans les séries à tendance à utiliser le corps féminin et les femmes comme des objets sexuels inspirant le désir. Ce phénomène a donc de nombreux impacts sur les jeunes qui visionnent ces séries populaires, et renforce malheureusement l’inégalité homme-femme, et a un effet d’augmentation du taux de harcèlement sexuel et de violences faites envers les femmes.

L’hypersexualisation ou la sexualisation précoce est un sujet encore trop peu étudié malgré son importance flagrante. Il s’agit d’un phénomène sexiste qui consiste, le plus souvent, à représenter la femme et le corps féminin comme des objets sexuels et désirés pouvant être utilisés à des fins commerciales (Gouvernement du Québec, 2022). N’oublions pas que les hommes aussi peuvent subir cette forme de sexualisation. Ce sont les jeunes qui sont le plus souvent touchés par ce phénomène puisqu’ils sont en quête d’eux-mêmes, leur vision du monde évolue et ils voient également leur corps changer avec la puberté. L’hypersexualisation est présente dans différents secteurs d’image tels que le cinéma, la mode, ou encore la publicité.

Dans cet article, nous avons décidé de porter notre attention sur l’industrie du cinéma et plus particulièrement, sur les séries populaires.

GRANDS CONTRASTES ENTRE LES REPRÉSENTATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ET LA RÉALITÉ

Au niveau de l’âge

De manière générale, les adolescents dans les séries sont, en réalité, interprétés par des acteurs plus âgés. Par exemple, dans Gossip Girl, le personnage de Serena a 16 ans au début de la série, et l’actrice qui l’interprète (Blake Lively) a 20 ans. Dans Elite, Marina a 16 ans alors que María Pedraza, l’actrice en a 22. Cette différence d’âge marque alors un décalage entre les représentations dans les séries et la réalité. C’est pourquoi un adolescent ressemblera rarement aux images dépeintes dans les séries télévisées. Par exemple, dans Euphoria, Nate joue un adolescent de 18 ans alors qu’il a le corps et la musculature d’un adulte puisque l’acteur a en réalité 24 ans.

Gossip Girl (Blake Lively)

Au niveau des tenues

Si nous prenons de nouveau l’exemple de la série Euphoria, qui est une série HBO, les thèmes de la nudité, du sexe, du sexisme et de la drogue sont très présents dans le but de provoquer les téléspectateurs. Les personnages, notamment les filles, ont des tenues très révélatrices même pour aller à l’école, et les garçons sont souvent représentés torse nu. Tous les personnages féminins de cette série, à l’exception de Rue (actrice : Zendaya), s’habillent avec des vêtements très courts laissant apparaître volontairement leurs formes de manière provocante. Cassie (actrice : Sydney Sweeney) est d’ailleurs l’un des personnages de la série étant le plus sexualisé. Elle porte toujours de grands décolletés mettant sa forte poitrine en avant. Également, elle est souvent nue dans des scènes d’ébats sexuels ou dans des vidéos compromettantes.

Ainsi, bien souvent, les personnages sont habillés comme des adultes, ce qui a pour effet de faire vieillir les téléspectateurs plus vite que leur âge.

Euphoria saison 2 épisode 4 (Nate et Cassie dans le jacuzzi)

 

CLICHÉS SEXISTES

Malheureusement, de nos jours, les inégalités entre les hommes et les femmes persistent et sont plus ou moins importantes en fonction des pays, mais aussi des coutumes. Les films et séries n’hésitent pas à mettre en scène cette triste réalité. La série Netflix, Dynastie, représente ce phénomène à travers le personnage de Fallon (actrice : Elizabeth Gillies) qui se bat pour créer son propre empire, mais qui, malgré toute sa volonté, se retrouve sexualisée ou utilisée. En effet, la majorité des hommes qui souhaitent signer des contrats avec elle veulent, soit coucher avec elle en contrepartie, soit se servir d’elle pour atteindre son père. Ceci dépeint la réalité de ce monde ; les femmes en règle générale ont beaucoup de difficultés à être perçues comme des êtres à part entière et indépendants. De même, pour Rachel (actrice : Megan Markle) dans Suits, qui veut devenir avocate, mais précédée par la réputation de son père. Également, dans la série, la Chronique des Bridgerton, Marina, une jeune femme de 19 ans se fait « évaluer » par un vieil homme qui souhaite la marier. Il la traite comme un animal ou un simple objet qu’il désire s’accaparer. Il lui ordonne même de lui montrer ses dents pour s’assurer de la « qualité du produit » dans lequel il va investir.

La Chronique des Bridgerton (Marina qui se fait examiner les dents)

 

FEMMES COMME OBJET SEXUEL ET PERSONNIFICATION DU DÉSIR

Dans notre société actuelle, les femmes sont toujours sexualisées et vues comme des objets sexuels. Ainsi, l’hypersexualisation, ou la sexualisation précoce dans les séries, renforce les inégalités homme-femme, et augmente les violences faites à l’égard des femmes puisque tout cela est représenté comme étant « normal » (Gouvernement du Québec, 2022).

Dans Euphoria, Cassie est réellement représentée comme un objet sexuel. Dans l’une des scènes, on voit des garçons se montrer des images et vidéos à caractère pornographique de Cassie et des vidéos qu’ils ont prises d’elle. Elle est aussi représentée comme la « fille facile » avec qui tous les garçons veulent coucher. D’autre part, Nate est un personnage sexiste qui ne respecte pas les femmes. Son personnage vient, une fois de plus, appuyer le fait que les femmes sont de simples objets pour assouvir les besoins et les désirs.

En outre, dans Elite, le personnage de Polo (acteur : Álvaro Rico) aime et prend du plaisir à regarder sa copine Carla (actrice : Ester Expósito) coucher avec d’autres hommes.

Euphoria saison 1 épisode 6 (Cassie à une soirée vêtue d’un simple soutien-gorge)

 

DE MULTIPLES SCÈNES DE NUDITÉ

Les séries populaires que beaucoup adolescents regardent contiennent énormément de scènes de nudité, et pour la plupart, ne sont pas toujours nécessaires au bon déroulement de l’histoire. Dans Euphoria, comme cité précédemment, Cassie est souvent mise en scène lors de rapports sexuels. De même pour Jules qui rencontre des hommes plus âgés via des applications de rencontres avec qui il partage des moments intimes et charnels. Ces scènes de sexe sont souvent très explicites et laissent paraître les corps nus des personnages. Dans de nombreuses scènes, il est même possible d’apercevoir des pénis ou des seins. La série Elite contient également beaucoup de scènes de nudité et de sexe telles que des plans à trois, avec Polo et Carla qui tentent de pimenter leur vie sexuelle ou avec Patrick (acteur : Manu Ríos) qui a une sexualité ouverte et active.

Elite saison 4 (Ander, Patrick et Omar)

REPRÉSENTATION DE VIOLENCES SEXUELLES

Les réalisateurs n’hésitent pas à représenter des scènes de violences sexuelles dans leurs séries. Cela peut avoir pour but de sensibiliser et d’enlever le tabou autour de ce problème mais peut également renforcer ce sentiment de normalité. La série 13 reasons why, illustre l’histoire de plusieurs adolescents ayant vécu des violences de toutes sortes, principalement du harcèlement, des viols ou autres. La première saison de la série raconte l’histoire de Hannah Baker (actrice : Katherine Langford) qui s’est suicidée et a laissé des cassettes derrière elle pour expliquer les raisons l’ayant poussée à commettre cet acte. Parmi ces raisons, elle explique par exemple, avoir été violée par Bryce, un camarade du lycée (acteur : Justin Prentice). Le personnage de Jessica (actrice : Alisha Boe) va également avouer avoir, elle aussi, été violée par le même homme. Par ailleurs, cette série met en image une scène ayant traumatisé beaucoup de téléspectateurs : il s’agit du personnage de Tyler (acteur : Devin Druid) se faisant mettre la tête dans les toilettes de son école et violé par plusieurs de ses camarades à l’aide d’un balai.

13 reasons why saison 2 épisode 13 (Bryce au tribunal pour viol)

 

Finalement, ces séries ont des impacts négatifs, notamment sur les jeunes qui les regardent en pleine puberté. Leurs modèles sont des personnages adultes, avec des corps d’hommes et de femmes qui interprètent des jeunes de leur âge. Ceci peut avoir un effet sur leur rapport au corps et donc, leur créer des complexes en leur mettant en tête des idéaux de beauté qui ne peuvent être atteints. Ils vont avoir la volonté de grandir plus vite et malheureusement, bien souvent trop vite.

Les jeunes vont avoir aussi tendance à reproduire ce qu’ils voient dans leurs propres relations amoureuses et sexuelles. Ainsi, ces séries peuvent mener à l’augmentation de sexisme, de violences et de harcèlements envers les femmes notamment.

Toutefois, il est important de rappeler que ces séries abordent des sujets souvent tabous tels que le harcèlement sexuel, le viol ou des questions sur la sexualité en général. Par exemple, Sex Education est une série qui met en scène une sexologue et des élèves qui s’improvisent sexologues pour répondre aux questions et donner des conseils aux élèves de leur lycée sur leur sexualité. Elle permet en se référant à un professionnel, d’enlever certains tabous pour des jeunes qui pourraient être gênés de parler de certains sujets avec leurs proches.

Publications similaires

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: