Loading Posts...

Le zéro déchet, ça vous emballe mais vous ne savez pas par où commencer ?

Voici un guide pratique pour vous y mettre en douceur.

Les 3 et 4 novembre dernier, pas moins de 11 000 personnes se sont rendues au Festival Zéro Déchet organisé par l’Association Québécoise Zéro Déchet au Marché Bonsecours de Montréal. Pour la première édition en 2017, c’était 7000 visiteurs.ses ! En un an, le mouvement a donc gagné de nombreux.ses adeptes.

Une guerre froide est lancée à l’encontre de la grande industrie alimentaire. Clairement, ce système de consommation porté sur l’abondance et la dépendance des marques, nous nous voulons plus ! Pourtant se lancer dans le défi zéro déchet n’est pas une mince affaire.

Crises des déchets : déjouer les pièges psychologiques

Impossible de passer outre les actualités alarmantes sur l’état de santé de notre Terre. La planète fait une overdose de plastique et nous, nous sommes dans le coma. Ce n’est pas totalement de notre responsabilité, pourtant nous pouvons choisir de devenir Responsables.

Quand les grandes sociétés ont eu la « merveilleuse intelligence » de mettre sur le marché des produits censés rendre notre vie plus facile et plus agréable, nous faisant miroiter un gain du temps et d’argent, nous étions loin d’imaginer les conséquences environnementales, sociales, économiques qui, aujourd’hui, nous sautent au visage. Loin de moi l’idée de vouloir faire un plaidoyer contre l’industrie agroalimentaire et le marketing qui va avec, mais plutôt de vous orienter vers une reprise du contrôle de votre consommation et de trouver les clés pour limiter votre empreinte écologique.

À en croire Elodie Briant, Présidente de l’Association Québécoise Zéro Déchet, « quand on commence, on ne peut plus s’arrêter et c’est pour toute la vie ». Finalement, le zéro déchet, c’est la petite porte qui amène à repenser entièrement son mode de consommation. Et puis, cela rime souvent avec bio, naturel, sain. Bref, on a tout à y gagner !

Alors, quelles sont ces pratiques simples qui, petit à petit, vous mèneront sur le chemin d’une consommation plus vertueuse ?

 

Guide du Zéro déchet pour débutant

Rendu.e.s là, vous faites certainement déjà partie des convaincu.e.s. L’idée est maintenant de mettre au point une méthode qui vous encourage à passer le cap. Personne ne vous demande de devenir la nouvelle famille Johnson mais plutôt d’instaurer un mode de vie autre basé sur la réduction des déchets qui vous convienne et d’y aller à votre rythme.

Votre réussite tient en 3 mots : Engagement,  Action et Persévérance.

1 – Adoptez la règle des 5 R !

C’est l’origine du mouvement zéro déchet :

  • Refuser : Je refuse ce dont je n’ai pas besoin (prospectus, sacs plastiques, gobelets, échantillons, …)
  • Réduire : Je mise sur la tendance minimaliste. Je réduis mes besoins et mes achats impulsifs. 
  • Réutiliser : « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ». Je me mets au vrac, je répare quand je peux et j’opte pour l’achat de seconde main.
  • Recycler : Je fais le tri sélectif et je me rends dans les points de collecte pour les déchets dits non recyclables.
  • Rot (composter en anglais) : C’est le recyclage des matières organiques : je rends à la terre ce qu’elle m’a donné.

On les applique du premier au dernier pour respecter l’ordre de priorité. Plus je refuse et je réduis, moins j’ai besoin de recycler. Grâce à l’application de cette règle, nous conscientisons notre volonté de réduire l’impact de notre consommation sur l’environnement.

Crédit : www.project5r.in

2 – Engagez la conversation au sein de votre foyer !

Que ça soit seul, en coloc, en couple ou en famille, la démarche doit être collaborative.
En vivant seul.e, c’est peut-être plus facile, mais là encore, vous aurez certainement besoin des encouragements de votre entourage. Impliquez les personnes qui vivent sous votre toit. Expliquez-leur pourquoi vous avez envie de limiter vos déchets et comment vous imaginez commencer. Soyez moteur en faisant preuve de pédagogie et en écoutant les objections. Essayez de trouver un terrain d’entente : à quelle hauteur sont-elles prêtes à vous suivre dans la démarche ? Si elles ne paraissent pas réellement enthousiastes, ne baissez pas les bras ! Commencez seul.e, vous finirez certainement par les séduire !

3 – Scannez vos placards !

Observez de quelle façon vous achetez vos produits. Quels sont ceux qui sont à usage unique ? Sont-ils vraiment utiles ? Mettez-les de côté pour vous faire votre nouvelle liste de courses et conservez certains de leurs contenants pour commencer à les remplir vous-même.

Vous pouvez aussi prendre une photo de votre poubelle, pour savoir d’où vous êtes partie. D’ici quelques mois, vous pourrez vous féliciter d’un avant-après réussi.

4 – Tenez un journal de bord !

À l’image du bullet journal, créez-vous un cahier de bord où vous pourrez y noter vos objectifs, vos adresses clés, vos idées, … Prenez, par exemple, une page pour chaque pièce et notez de quelle manière vous pourriez passer d’un contenant jetable à un contenant durable. Notez-y également vos questionnements, vos freins et vos réussites. Grâce à cet outil leitmotiv, vous pourrez avoir un suivi de votre démarche et vous observerez votre évolution. Laissez-le à disposition de toute la famille pour que chacun.e soit partie prenante (n’oubliez pas que vous êtes encore en opération séduction !).

5 – Une map zéro déchet

Maintenant, évacuez les grandes surfaces ! Elles sont votre ennemi n°1 !  Au lieu de ça, trouvez les petits commerces près de chez vous ou de votre lieu de travail qui proposent du zéro déchet. Vous pouvez même vous constituer un itinéraire sur Google Maps pour faciliter votre organisation.

Le site internet Circuit zéro déchet recense toutes les bonnes adresses sur une carte interactive, une vraie mine verte !

Crédit : www.circuitzerodéchet.com

6 – Pièce par pièce

Ok, maintenant, vous êtes prêt.e à passer à  l’action ! Il est certainement plus facile de se concentrer, dans un premier temps, sur une seule pièce. L’Association Québécoise Zéro Déchet recommande de commencer par la salle de bain. C’est en effet l’espace de vie où les alternatives sont les plus nombreuses : gel douche, shampoing à remplir en vrac ou à fabriquer, brosse à dent en bambou, oriculi (nettoyeur d’oreilles écologique) pour remplacer le coton-tige, mouchoir en tissu vs mouchoirs en papier, rasoir en acier pour monsieur, …

Par la suite, vous pourrez vous atteler à la cuisine. Côté alimentation, approvisionnez-vous-en vrac. Vous avez certainement de nombreux pots en verre conservés au fond d’un placard qui ne demande qu’à être remplis. Et ça vaut pour votre bouteille de liquide vaisselle ou de vinaigre blanc. Quand vous allez à la fruiterie, sachez que vous pouvez demander à leur laisser les emballages.

7 – Soyez créatif et amusez-vous !

Le zéro déchet, c’est l’occasion de se mettre au DIY. Planifiez-vous des ateliers pour créer vos propres produits de beauté et d’entretien.

  • Gommage au marc de café, déodorant solide, démaquillant à l’huile de coco, … Abandonnez le chimique pour vous constituer vos cosmétiques maison. Souvent, quelques ingrédients phares suffisent pour créer de nombreux produits différents. Coop Coco propose régulièrement des ateliers de fabrication. Autrement, allez voir du côté des Trappeuses qui proposent des produits pour le soin du corps et du visage 100% végétales rendant hommage aux plantes indigènes du Québec et vendus en vrac ou encore chez Kaylabé avec ses produits 100% naturels et faits main au Québec. Tout pour craquer !
  • Fabriquez une éponge tawashi, faites-vous un coton lavable avec une ancienne serviette, confectionnez des sacs à vrac avec des vieux tissus, transformez de la cire d’abeille en des couvercles alimentaires pour remplacer le Saran Wrap, … Toutes les excuses sont bonnes pour aller fouiller les placards.

Crédit : Bfactory – www.bfactory.ca

8 – Inspirez-vous des blogues !

Le sujet du zéro déchet a été largement médiatisé ces dernières années. De nombreux blogues proposent des idées pour rééduquer sa consommation. Parlez-en autour de vous, vous avez certainement des collègues ou amis qui ont des tas d’astuces à partager !

Voici trois blogues coup de cœur :

9 – Organisez une soirée zéro déchet !

L’Association Québécoise Zéro Déchet propose de venir chez vous afin de vous éclairer sur le sujet. Un peu à la façon « réunion tupperware », mais pour parler zéro déchet et vous guider dans cette nouvelle vie.

En famille ou avec vos ami.e.s, sans tabou ni gêne, lors d’un 5 à 7, d’un brunch ou de toute autre occasion pour faire le plein de conseils, astuces et bonnes pratiques, pour avoir de bonnes adresses, découvrir des produits zéro déchets, …

Visites d’1h30 sur rendez-vous dans la région de Montréal.
120$ taxes incluses, de 1 à 6 personnes.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ? Vous avez des questions ? Écrivez à info@aqzd.ca

10 – Faites des petits bilans

De temps en temps, refaites un scanner. Observez le contenu de votre poubelle, est-ce qu’elle n’a pas déjà légèrement diminuée ? Quels sont vos réussites ? Quels sont les produits que vous n’avez pas trouvés en vrac ? Ne vous inquiétez pas d’avoir fait des écarts. Vous trouverez aussi sûrement que tout cela prend du temps, mais le zéro déchet ne se construit pas en un jour ! Il n’est pas facile de changer ses habitudes du jour au lendemain. Toutefois, vous avez fait un premier pas. Il ne reste plus qu’à ajuster et reprendre étape par étape pour trouver votre équilibre.

N’oubliez pas que votre objectif est d’être confortable avec vos choix. Petit à petit, ceux-ci évolueront et vous évoluerez avec eux.

 

Katia Jeanclaude (France-Canada)

0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!