Scroll Top

Festival International de Cinéma Vues d’Afrique

Capture_d’écran_2023-04-13_à_00.22.01

Le retour en présentiel de la 39ème édition du festival international de cinéma Vues d’Afrique. Du 20 au 30 avril 2023 la cinémathèque québécoise a donné l’opportunité au festival de s’y dérouler.

Enfin, le retour en présentiel du 39ème festival international de cinéma Vues d’Afrique !

Il s’est déroulé à la cinémathèque québécoise du 20 au 30 avril 2023. Son objectif principal était de faire connaître et comprendre les enjeux d’Afrique ainsi que les cultures africaine et créole.

En seulement 11 jours, 108 films venant de 39 pays différents ont été diffusés.

Halimatou Gadji et Stanley Février, en qualité de parrains de cet évènement, nous ont fait l’honneur de leur présence. La marraine, Halimatou Gadji, est actrice notamment dans la série Maitresse d’un homme marié et apparaît régulièrement dans des publicités à la télévision. Quant au parrain, Stanley Février, il est un célèbre artiste dont les œuvres portent sur la condition humaine et l’impact de la globalisation. Ces deux artistes sont militants et engagés envers ce festival et la culture africaine.

Lors de ce festival, plusieurs catégories ont été proposées : fictions, documentaires, regards sur la relève, séries et animations, hors compétition, regards d’ici, développement durable et droit de la personne. Pour cela des prix ont été distribués. Par exemple, pour la catégorie « droit de la personne » le CIDIHCA (Le Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caribéenne et Afro-canadienne) a remis un prix au film de Amina Abdoulaye Mamani, L’envoyée de Dieu. Le prix « Agir pour l’égalité » remis par le CECI (Centre d’Étude et de Coopération Internationale) a été donné à Sabrina Hammoum avec son film Elles.

Également, des matinées ciné jeunesse ont été proposées avec une sélection de films appropriés pour les jeunes spectateur.rice.s. Ces matinées étaient évidemment organisées en collaboration avec les écoles de Montréal.

L’une des bénévoles de R Magazine a eu la chance d’apprécier certaines représentations. Elle nous partage alors son ressenti sur ses trois visionnements :

Jua Kali où une vie dans l’ombre au service des autres. Quand tout le monde vit sa vie sans se rendre compte de tout le travail qui est accompli par une jeune femme de ménage qui ne voit que ce qui reste de leur vie. Elle ne voit pas le plaisir, elle ne voit que ce qui reste, mais eux ne la voit pas. Film très touchant de part son réalisme.

Memories from others. Comment peut-on devenir des adultes accomplis, capables de vivre une relation saine avec d’autres quand dans le placard il y des squelettes qui nous en empêchent. Film dans la mouvance de #metoo qui fait état de la difficulté pour la victime d’abus sexuelle de se sentir coupable et terriblement seule. Film qui ne laisse pas indifférent. 

Tales from the accidental city, une comédie-dramatique qui nous montre que sous notre carapace « tout sourire », ou même celle de la colère, se cache trop souvent une vulnérabilité et des difficultés partagées par plusieurs. Il suffit quelquefois de s’ouvrir afin d’y voir plus clair afin de se sentir moins seul.e. Film où le rire côtoie les larmes. Scénario original et personnages attachants.

Pour celles et ceux qui ont loupé cet évènement, ou qui souhaite y participer à nouveau, le festival Vues d’Afrique fêtera son 40eme festival du 11 au 21 avril 2024 !

SOURCES :

À propos de l'auteur

Publications similaires

Laisser un commentaire