Faith Ringgold : femme, noire et artiste

Faith Ringgold est une écrivaine, féministe et artiste afro-américaine. Née en 1930 durant la Grande Dépression, elle aime l’art depuis petite. C’est tout naturellement qu’elle poursuit des études d’arts plastiques. Mais le contexte dans lequel elle tenta de s’affirmer était hostile puisque les femmes et les personnes afro-américaines n’étaient pas bien « accueillies » dans le monde de l’art à cette époque.

Faith Ringgold souhaite raconter des histoires à travers son art. C’est ainsi qu’elle développe une nouvelle forme d’art : Story quilts. En utilisant des tissus africains et en y ajoutant des mots, elle nous raconte l’histoire de héros afro-américains ou encore ses histoires personnelles.

Faith Ringgold, Woman on a Bridge #1 of 5: Tar Beach, 1988, acrylique sur toile, 74 x 69 cm, Solomon R. Guggenheim Museum, © ADAGP, Paris

Peintre, sculptrice, écrivaine, elle a marqué un tournant dans la reconnaissance de l’art africain aux États-Unis. Elle a également lutté pour l’ouverture de musées destinés à l’art de personnes de couleur.
Femme forte et engagée, elle a su se faire une place dans le monde artistique. On peut, d’ailleurs, trouver ses œuvres dans le métro de New York au 125th Street à Harlem et dans plusieurs musées (Museum of Modern Art, Guggenheim Museum, Whitney Museum of American Art, …)

Faith Ringgold, The American People Series #20: Die, 1967. Photo by Josep Lago/AFP/Getty Images.

J’ai utilisé l’art africain comme mon modèle artiste « classique ». Plutôt que regarder vers la Grèce, j’ai regardé vers l’Afrique.

 

Sources :

Image de couverture : Faith Ringgold : The French Collection. N.p., 1992. Print.

Publications similaires

Laisser un commentaire