Scroll Top

Être sorcière en 2022

275910237_679123119975343_2460975311640920970_n

Abracadabra ne fonctionnera peut-être pas et Isabelle grande ourse tranquille cherche plutôt sa voie intérieure. Portrait d’une sorcière bricoleuse du XXI siècle.

 

Autrefois, mourir au bûcher était le sort réservé aux femmes que l’on soupçonnait de sorcellerie. Les sorcières étaient généralement des femmes libres qui étudiaient la médecine par les plantes. La médecine étant un acte réservé aux hommes et les « miracles » réservés à l’Église, imaginez le reste.

 

Alors qu’est-ce qu’une sorcière en 2022?

Isabelle Ourse Tranquille Côté se définit comme une sorcière bricoleuse sur sa page Facebook. Sa fascination pour la « sorcellerie » part du livre Technique de hautes magies  du Dr Stephen Skinner. Ce fut son premier contact avec la magie rituelle.  Ce livre traite, entre autres, de spiritualité, de divination et de techniques de visualisation. À sa librairie préférée, elle a trouvé des livres sur la magie blanche, la Wicca, la sorcellerie. Les plus intéressants sont des « lectures britanniques du début du XX siècle ».

 

Il y a autant de types de sorcières que de sorcelleries clame-t-elle. Les puristes ne sont évidemment pas d’accord avec cela. Si tu veux quelque chose, les rituels magiques ne fonctionneront pas si tu ne fais rien dans ce sens.  Si tu as fait tous les efforts et que rien de positif ne se pointe, tu dois passer à autre chose alors tu fais un rituel, lâcher prise et croire que cela va t’apporter en temps et lieu ce que tu désirais. Il faut confier le travail à une entité supérieure et tu n’y penses plus. Il faut que tu continues d’avancer. C’est un acte de foi. Les chrétiens appellent ça des miracles.

 

La Wicca appelle cela de la magie. Qu’est-ce que la Wicca? C’est un mouvement religieux qui renaît durant la Deuxième Guerre mondiale grâce à Gerald Brousseau Gardner et qui est basé sur l’harmonisation aux cycles de la nature. Elle nous explique qu’il y a des marqueurs saisonniers entre les équinoxes et les solstices et il faut être à l’écoute de ce qui se passe dans la nature. Travailler au rythme des saisons. Il y a des traditions de festivals hivernaux que l’on enseigne dans la Wicca, traditions qui viennent d’Europe. Ici, il serait préférable, selon Ourse tranquille, de s’inspirer des rites amérindiens plutôt que de ceux issus de la tradition européenne, parce que plus en phase avec notre réalité climatique.

 

Sa page Facebook c’est son petit côté artiste bricoleur: spiritualité, pyrograver des pentacles, ses baguettes. Eh oui, elle fabrique des baguettes. Selon elle, la baguette choisit son sorcier. Les gens essaient les baguettes et soudain ils ont une réaction quand elle leur disait qu’elle avait ajouté: poil d’ours, vibrisse de chat ou piquants de porc-épic. Ils avaient sûrement rencontré leur animal dans leur psyché. C’est amusant de créer quelque chose qui va avoir une signification pour quelqu’un. Quand tu choisis une œuvre d’art, il y a quelque chose qui habite l’œuvre et qui se transfère par la personne qui l’a faite. 

Ses baguettes sont faites à partir de branches d’érable, de sureau, de saule ou de sorbier. Elle nous dit que l’on doit arriver à la vider de sa moelle sans en briser la branche. Il faut ensuite introduire une aiguille de fer aimantée ou un fil de fer avec magnétite à chaque bout bien orienté qui crée un champ magnétique dans la baguette. Pour le cœur des baguettes, certains anciens grimoires parlent de fil de fer aimanté. Moi je privilégie le cuivre parce que le fer fait fuir les êtres féeriques, ce qui déplairait hautement à mes co-soeur-cières. Autrement dit, je ne vendrais pas beaucoup de baguettes. (C’est déjà le cas, en fait.) Le champ magnétique du fer aimanté restreint à courte distance l’énergie subtile que l’on veut projeter. Alors qu’avec le cuivre, on n’a pas ce problème. C’est un outil plutôt symbolique, il représente le pouvoir psychique du sorcier ou de la sorcière comme le sceptre pour un roi ou une reine.

 

Elle fait aussi des pentagrammes sur des plaques de bois circulaire. Elle nous explique que l’étoile à cinq branches, pour la Wicca, est un symbole de protection. Le pentagramme dans un cercle représente l’humain en relation avec le monde. Si ce symbole vient de la franc-maçonnerie (métier et non-groupe ésotérique-socio-économico-politique) c’est à la fois une leçon de géométrie car il contient la divine proportion — le nombre d’or. C’était, avant la démonification par l’Église de ce symbole, un signe sacré du ciel et donc, du divin.

 

 

Elle a commencé en 2009, mais ne pratique plus beaucoup parce que la pratique solitaire demande plus de volonté, de persévérance et de motivation. Ce n’est pas la même énergie quand tu fais un rituel, nous précise-t-elle. Le cercle magique devient un temple, il faut visualiser le cercle en tout temps. Lorsque tu es avec d’autres, quelqu’un peut prendre la relève, car cela demande beaucoup d’énergie psychique pour se créer un temple.

 

Isabelle nous raconte que c’est par méditation qu’elle a découvert ses animaux totémiques, ceux qui sont de sa psyché ou qui sont associés à sa personnalité. Cette philosophie est entrée dans ma vie quand j’en avais besoin, mais tu te rends compte, nous dit-elle, que ce qui t’arrive de bon, ça vient de toi. Et d’où vient son nom ? Il viendrait du fait que tout comme l’ours, elle préfère rester tranquille l’hiver.

 

Mais Isabelle Ourse Tranquille Côté  est aussi une artiste, alors allez faire un tour sur sa page Facebook. Et si la sorcellerie a piqué votre curiosité et que vous voulez en savoir plus, allez voir son blogue et bonne lecture !

À propos de l'auteur

Publications similaires

Laisser un commentaire