Scroll Top

Entrevue d’artisan.e | Dans l’univers de M. Rousso – Art

rousso_art8

« L’art fluide est mon havre de paix, mes toiles, témoins des moments de calme et d’imagination qui m’habitent lorsque je crée. »
Entrevue avec M. Rousso Art

 

Qui est derrière M. Rousso – Art et pouvez-vous nous parler de la genèse ?

Il s’agit d’une femme qui, pour s’occuper des autres, a délaissé sa créativité depuis fort trop longtemps au point de s’oublier. Aujourd’hui, elle a fini sa quête de soi et s’est retrouvée depuis deux ans pour se laisser guider par son inspiration.

Quel est votre bagage artistique et quel type d’art vous décrit le mieux ?

Je suis une artiste autodidacte. Après des études en infographie plus jeune, j’ai travaillé dans des imprimeries et boîtes de publicité. J’ai toujours aimé concevoir l’art, peu importe le médium. L’abstrait et l’art fluide m’attirent.

Même si votre inspiration provient de partout, pouvez-vous nous dire si elle vient le plus souvent d’un « truc » en particulier (ex. : un livre, des images, un événement, etc.) ?

Elle me vient du moment présent et de l’énergie qui m’habite à ce moment-là. Les idées se bousculent dans mes pensées et ensuite, je dois faire. Quand je crée pour une personne, j’aime beaucoup lui faire ressentir ma vibration avec ses idées, ses inspirations et mon ressenti face à notre échange.

Les éléments de la nature reviennent très souvent dans vos œuvres : terre, mer, verdure, etc. Pensez-vous explorez d’autres thèmes ?

Oui, car j’aime beaucoup explorer et essayer de nouvelles techniques et médiums ! Mon imagination est infinie (rires).

Votre parenté artistique est-elle influencée par des artistes-peintres hommes et/ou femmes ?

Non ! J’aime l’art en soi donc mes influences, c’est moi-même. Dans ma famille, il n’y a pas ce côté artistique.

Quel est l’apport de vos activités artistiques à votre vie de femme ?

L’art qui fait, d’ailleurs, partie de moi – c’est comme respirer – m’apporte tellement de libération. C’est ma thérapie, mon havre de paix. Je peins à temps partiel car le travail et les occupations familiales m’y obligent. Cependant, j’aimerais créer à temps plein, c’est sûr.

Vous dites que vous exprimez vos états d’âme sans les restrictions du monde physique. En ce sens, peut-on considérer que la peinture est comme une « voie libératrice » permettant de s’épanouir et d’être soi-même ?

Exactement ! C’est un moyen de lâcher prise et de prendre confiance en moi. C’est aussi me centrer sur moi-même et avoir droit de me tromper et de recommencer.

Nous sommes un média composé en majorité de femmes et quand on sait les inégalités de genres qui perdurent, nous aimons poser des questions en lien avec la gent féminine.

Selon vous, existe-t-il une différence entre l’imaginaire et les techniques des artistes-peintres hommes versus femmes ?

L’art en soi est Imagination peu importe qu’on soit une femme ou un homme.

Y-a-t-il un moment que vous trouvez le plus marquant dans votre carrière jusque-là ?

Ma carrière est très jeune. Je suis à mes tous débuts et pour l’heure, les moments marquants sont lorsque j’ose m’exposer au regard des gens. Rencontrer des personnes et échanger sur la vie, la création tout en décelant des émotions chez elles avec mes créations me touchent tellement. Je me sens privilégiée.

Quel est votre œuvre d’art favorite et pourquoi ? Est-ce que vous diriez qu’elle vous représente vraiment ?

J’en ai plusieurs que j’appelle communément mes bébés. Ces œuvres représentent une partie de moi, un état d’âme et d’esprit que je ne peux expliquer.

À quoi ressemble votre lieu de travail – votre atelier ?

Pour le moment, mon lieu de travail est chez moi, dans mon condo, sur ma table de cuisine (rires).

Comment votre pratique a-t-elle évolué au fil du temps ?

Avec des essais-erreurs et en pratiquant quand c’est possible. Je suis curieuse et j’aime apprendre.

Quels sont les autres emplois que vous avez fait avant d’être artiste ?

Je travaille toujours. J’ai été infographiste et par la suite, j’ai été dans le domaine de la santé pour avoir plus de stabilité. J’avais envie de créer et de voir des résultats donc je suis retournée aux études en construction. L’engouement de me lancer un défi et de me dépasser était là depuis un moment. Aujourd’hui, je travaille comme carreleuse ; le côté mosaïque m’a toujours inspirée. Et un jour, j’aimerais faire une œuvre en céramique.


Vos réseaux sociaux ? Où peut-on acheter vos œuvres ?

Sur Facebook et Instagram et j’ai quelques œuvres sur Etsy. Via le bouche à oreille et les expositions également et souvent, les gens m’écrivent directement.

Un dernier mot ?

Je m’exprime mieux en peinture qu’à l’écriture (rires). Merci de faire découvrir mon art. Au plaisir !

À propos de l'auteur

Publications similaires

Commentaires (1)

Merciiii beaucoup pour votre générosité et ce partage si bien monté. M. Rousso- Art

Laisser un commentaire