Danilo Motulo : l’art qui rapproche, parle et soutient

cover article blog r mag

Imaginez la personne la plus généreuse que vous connaissez, réelle ou fictive. C’est bon ? Bien. Maintenant, multipliez la générosité de cette personne par cinq. OK ? Vous êtes prêts ? Voilà : vous avez Danilo. Producteur de programmes télévisés la journée et artiste engagé la nuit, Danilo Motulo peint, dessine, écrit sur les murs, panneaux et tableaux noirs, pratique de la musique, la sérigraphie, l’art digital et bien d’autres… Mais son activité artistique va au-delà du plaisir personnel ou de la vision du profit. Car avec l’art, il aide les autres.

Danilo est né à São Paulo et a grandi entre Osasco et Carapicuíba, villes-satellites de la mégalopole. Son père était dessinateur de pièces de voiture, un métier à mi-chemin entre le monde technique et créatif. Enfant, Danilo adorait copier les dessins de Tortues Ninja. Plus tard, il s’éprend de l’univers du Street Art. L’esthétique et les profonds questionnements des dessins animés de Hayao Miyazaki deviennent sa référence. Malgré un penchant artistique très fort, ses parents le dirigent vers les études techniques du bâtiment. Il termine l’école, mais la construction ne devient jamais son gagne-pain. À la place, il se lance dans la production des programmes télé et radio, entre São Paulo et Rio de Janeiro.

Après dix ans de carrière, laquelle se développait doucement, mais surement, Danilo se sent désenchanté et frustré par ce milieu créatif, mais aussi compétitif, vorace et pas toujours équitable. Il quitte tout pour devenir garçon dans une crêperie bretonne à São Paulo et, dans son temps libre, se dédie à l’art. Il prend part à divers cours et ateliers, notamment la calligraphie et le lettering, une technique manuelle de dessin de lettres. Il apprend à créer des panneaux publicitaires aux caractères décoratifs, la craie et le tableau noir devenant ses meilleurs amis. Deux femmes l’ont particulièrement influencé dans son apprentissage : Cristina Pagnoncelli et Polly Rodrigues, des spécialistes en art calligraphique. À cette période, Danilo se désigne pour la première fois comme « l’artiste ».

La fin de l’année 2019 n’a pas été facile pour lui au niveau professionnel ainsi que personnel, et tout s’est encore empiré en 2020… inutile d’expliquer pourquoi. Sans travail du jour au lendemain, sur une planète soudainement confinée, la situation financière de Danilo est devenue critique. Suite à un rêve où il s’était vu en pleine création, il s’est réveillé et il a créé. Dix-sept œuvres ont rejoint le mouvement #socialvirus, pour être vendues à travers les réseaux sociaux et aider l’artiste à surmonter la période de la pandémie. Danilo a versé la moitié du profit à la GAS Osasco – Grupo de Atitude Social – organisation qui porte secours aux personnes et aux animaux vivant dans la rue.

    

Puis, grâce à la recommandation du producteur Ponto dois Comunicação e Publicidade, Danilo rejoint le projet Nem 1 pra trás qui vise à appuyer les adolescents avec des difficultés d’apprentissage dues à une situation de vulnérabilité sociale. Mouvement #nem1pratras, inspiré par No-one left behind de l’ONU, ne veut qu’aucun.e élève ne soit en retard pour des raisons dont il/elle n’est pas responsable. En binôme avec Dayane Lucas, Danilo dessine à la craie des leçons de diverses matières scolaires. Les textes et les illustrations clairs et captivants, présentés devant les caméras par des professeurs, sont, par la suite, diffusés à travers le Canal Futura sur différentes plateformes. Dans les quartiers défavorisés, la scolarisation discontinue, les problèmes de concentration ou même le manque de politique d’enseignement adéquate ne sont pas des phénomènes rares. Les cours-vidéos expliquant les chapitres variés d’histoire, de géographie, de maths, de physique, de littérature et autres contribuent à rendre l’apprentissage plus facile, et accessible à tout moment. De plus, pendant le confinement dû à la pandémie, les leçons gravées font encore plus de sens que jamais.

 

Depuis quelques années, Danilo s’est réinstallé à Carapicuíba. C’est une municipalité périphérique, avec un nombre élevé de personnes en difficultés sociale et financière, mais aussi pleine d’artistes dont la créativité s’exprime à travers de nombreuses disciplines. Sa maison y est, mais aussi son atelier. Parmi les projets les plus récents, mentionnons la sérigraphie et l’aérographie en partenariat avec Ari Frost, ami de longue date et protagoniste du Street Art. « Frost est la personne qui m’a connecté avec la rue. Si aujourd’hui je peins sur les murs, c’est lui qui m’a donné du courage, l’impulsion. Grâce à lui, j’ai pu participer aux évènements majeurs de graffiti », explique Danilo. Au-delà du tag, ensemble, ils désignent et réalisent les images commerciales sur des supports variés, du textile jusqu’aux portes en métal et des murs.

Que ça soit des tableaux noirs couverts de craie, des graffitis du milieu urbain ou bien des peintures murales dans les maisons qui se sont faites abattre, Danilo est le créateur de l’éphémère. La temporalité des œuvres tout comme de la vie l’inquiète et l’ensorcèle à la fois. Même sa signature se décline autour du concept du passager, transitoire et vain par conséquent : joignant son prénom au mot portugais niilismo – nihilisme, Danilo devient Daniilismo. « Comme Nietzschéisme dirait : tout est éphémère. J’ai commencé à signer ainsi l’art qui peut être effacé. »

(…ou vidéo)

Sur lui-même, Danilo dit qu’il est né blanc, cisgenre et sain, dans un milieu financièrement et émotionnellement stable, et il vit avec la conscience que ceci constitue – encore, malheureusement – un net avantage dans une société comme la nôtre. L’art est pour lui, certes, un moyen de s’exprimer et de gagner de l’argent, mais aussi une façon de donner du sens à un monde souvent injuste et de se connecter avec les gens défavorisés.

 

Liens

Danilo Motulo artiste : @motulo.art

GAS Osasco – Grupo de Atitude Social : @gas_osasco

Projets de sérigraphie et aérographie par Danilo Motulo et Ari Frost : @frost.motulo

@ponto2videoprodutora

Artiste Dayane Lucas : @helloday.art

Artiste Cristina Pagnoncelli : @crispagnoncelli

Artiste Polly Rodrigues : @letteringbrasil

 

Publications similaires

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: