Cédric Nankin : Le Rugby fauteuil, vecteur d’engagement citoyen

cedric-nankin_4_équipe_de_France

Le Rugby fauteuil est une pratique originaire du Canada, où il s’est développé dans les années 1970, à l’initiative de personnes se trouvant en situation de handicap. Il apparait en France lors de la Coupe du Monde de Rugby en 2007 et fait sa première apparition aux Jeux paralympiques en 2000 à Sydney. Ce sport se pratique avec deux équipes de quatre joueurs et est règlementé par la World Wheelchair Association. Le Rugby fauteuil est reconnu comme une discipline paralympique aux Jeux d’Atlanta, en tant que démonstration, mais sera pratiqué réellement à Sydney, quatre ans plus tard.

 

Le Rugby fauteuil est une pratique originaire du Canada, où il s’est développé dans les années 1970, à l’initiative de personnes se trouvant en situation de handicap. Il apparait en France lors de la Coupe du Monde de Rugby en 2007 et fait sa première apparition aux Jeux paralympiques en 2000 à Sydney. Ce sport se pratique avec deux équipes de quatre joueurs et est règlementé par la World Wheelchair Association. Le Rugby fauteuil est reconnu comme une discipline paralympique aux Jeux d’Atlanta, en tant que démonstration, mais sera pratiqué réellement à Sydney, quatre ans plus tard. 

C’est dans le cadre d’un portrait d’athlète pour R Magazine, que nous avons souhaité interviewer un sportif pratiquant le rugby fauteuil, afin d’en comprendre les implications et d’en avoir un aperçu. Cette activité connait en effet un certain développement en France notamment, et certains clubs, comme l’ASM Clermont, se sont même dotés d’une section handisport.

 

Regards sur le rugby fauteuil
Profil d’un athlète : Cédric Nankin

Cédric Nankin est un joueur handisport de Rugby fauteuil de l’équipe de France, qui a découvert cette discipline sur le tard, grâce à Ryadh Sallem, lui-même joueur de rugby fauteuil. Nous avons choisi de retranscrire l’interview avec Cédric Nankin, dans le but de promouvoir sa pratique. 

R Magazine : Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer les raisons qui vous ont poussé à choisir de pratiquer le handisport ? Comment avez-vous découvert le rugby fauteuil ?

Cédric Nankin (CN) : J’ai découvert ce sport grâce à Ryad Sallem, un ancien membre de l’équipe de natation et un joueur de rugby fauteuil.

 

R Magazine : Quels avantages trouvez-vous dans la pratique du rugby fauteuil ?

CN : C’est un sport de contact très tactique et on arrive à faire échouer la tactique de l’adversaire.

 

R Magazine : Quel impact le rugby fauteuil a-t-il eu dans votre vie personnelle ?

CN : Il y a eu un fort soutien de la part de mon entourage et des encouragements concernant ma pratique du rugby fauteuil. Mon entourage suit de près ma carrière de rugby fauteuil.

 

R Magazine : Quels ont été les aménagements effectués pour vos entrainements ?

CN : On a fait faire des fauteuils sur mesure et du strap pour me protéger quand je guide le fauteuil.

 

R Magazine : Quelles sont les actions de sensibilisation que vous contribuez à forger pour sensibiliser au handicap ?

CN : Grâce à mon association CAP Sport Art Aventure Amitié (CAPSAAA), nous faisons des actions de prévention au handicap.

 

R Magazine : Comment s’est passée la conciliation de votre carrière professionnelle avec votre carrière de joueur de rugby fauteuil ?

CN : J’ai bénéficié du dispositif « Athlètes SNCF », qui me permet d’avoir un aménagement par rapport aux compétitions et aux entrainements.

 

R Magazine : Quelles seraient les principales recommandations que vous feriez à un jeune en situation de handicap ?

CN : Je lui conseillerais de pratiquer tous les sports possibles en handisport pour avoir une réalité du terrain du sport qu’il souhaite pratiquer.

 

Au cours de cette interview, Cédric Nankin a été très clair quant à la compatibilité des notions de sport et de handicap. Dans sa pratique du rugby fauteuil, il s’attelle, à travers son association CAPSAAA, à informer les jeunes quant au handicap et à ses conséquences. Selon lui, cette prévention est aussi importante que la sensibilisation liée aux façons dont est traitée la question du handicap. Il a aussi tenu à montrer, par son parcours, que handicap, vie sociale et vie professionnelle n’étaient pas incompatibles. Il s’emploie à faire connaitre le rugby fauteuil ainsi qu’à sensibiliser à la relation bénéfique entre sport et handicap. Nous avons finalement pu observer que le rugby fauteuil pouvait être pratiqué avec différentes formes de handicap et qu’une personne à mobilité réduite pouvait, dans le respect de ses capacités, intégrer un club de rugby fauteuil. 

 

 

Références :

Cédric Nankin : https://www.bleushandisport.com/bleus/nankin-cedric/

World Wheelchair Rugby : https://worldwheelchair.rugby/

France Paralympique : https://france-paralympique.fr/paralympiens/cedric-nankin/

CAPSAAA : https://capsaaa.net/ (consulté le 7 avril 2022)

Publications similaires

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: