Loading Posts...

Ce «nous» qu’on ne connaît pas – L’inconscient (Chronique d’une rédactrice)

L’inconscient fait environ 90% du travail en ce qui concerne nos pensées, nos comportements et nos actions. C’est pourtant notre conscient (qui effectue 10% du travail) qui demeure le mieux connu. Quelle injustice !

Bien qu’il fasse partie de nous, il reste un mystère. Plusieurs essaient de comprendre les messages qu’il nous envoie grâce aux rêves. D’autres utilisent ces messages pour en faire de l’art (surréalisme). Quoi qu’il en soit, l’inconscient mérite de sortir de l’ombre.

Notre conscient fait barrière à cette bulle remplie de potentiel qu’est notre inconscient. Ce dernier ne transmet au conscient que ce qui est moralement acceptable. L’hypnose sert justement à distraire cette barrière pour le rendre accessible et faire parfois des miracles. Elle peut aussi servir à partir à la découverte de cet autre nous. Notre cerveau renferme beaucoup plus d’informations et de souvenirs que nous ne pouvons nous l’imaginer. Ils ne sont cependant pas tous accessibles facilement.[1] L’inconscient, c’est le maître des pulsions et de l’instinct. Il tente de nous ramener à l’ordre sans que l’on ne s’en aperçoive dès qu’on fait quelque chose qui s’éloigne de ce qu’on veut vraiment. C’est également lui qui nous communique si on est bien avec une personne. Nous n’avons aucun contrôle sur cette partie de nous. Vous ressentez de la tristesse, de la colère ou de la joie sans savoir pourquoi?  C’est un message inconscient.

Bref, nous sommes loin de connaître toutes les facettes de celui qui partage notre cerveau. Je pense qu’il faut rester ouvert(e)s à ce sujet, car l’inconscient a un grand impact sur notre vie.

Crédit : René Magritte

Mariane Cantin (Canada)

[1] LAFLEUR, Claude. «Les Bienfaits de l’Hypnose avec Claude Lafleur par Chantale Beaumont», [En ligne], 18 novembre 2017. (22 août 2018)

0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!