Loading Posts...

Depuis quelques années, la santé et les soins naturels ont retrouvé une place de choix dans notre quotidien.

On s’éloigne de plus en plus de l’alimentation industrielle ; on choisit des producteurs locaux et on se soigne de façon plus responsable. Pour chasser les petits maux ou simplement pour prévenir son corps et son esprit des indésirables, on fait appel au terroir. Un retour aux sources se fait tout naturellement !

Arrivée il y a peu sur le territoire québécois, je me suis intéressée à ces plantes et autres remèdes ancestraux qui, petit à petit, reviennent sur le devant de la scène.

Tour d’horizon des richesses environnementales du Québec pouvant facilement être intégrées à une routine « bien-être » :

  • Le chaga, champignon miraculeux

De prime abord, son physique est peu flatteur et même rebutant. Le chaga est un champignon parasite et possède, pourtant, des vertus thérapeutiques exceptionnelles. Issu de la médecine traditionnelle chinoise, il pousse dans les forêts de bouleau, grâce aux blessures des troncs d’arbres. Ce qui fait sa popularité auprès des médecins du monde entier, c’est son pouvoir antioxydant très puissant et sa forte teneur en vitamine B et en minéraux. D’ailleurs, on l’utilise dans les traitements contre le cancer.

À la maison, une décoction de chaga permettra de stimuler votre système immunitaire mais aussi de détoxifier l’organisme, particulièrement s’il est sujet à des problèmes digestifs.

À consommer idéalement pendant l’hiver, en cure de trois semaines !

Comment ? Dans 500 ml d’eau frémissante, laissez infuser durant 15 à 20 minutes. Son goût est légèrement boisé et vanillé.

Crédit : Marmaladelane

  • Thé du Labrador

C’est le thé nordique par excellence ! Chez les Nations amérindiennes, ses feuilles étaient fumées au calumet de la paix ou infusées comme tisane désaltérante et pour accompagner le travail d’accouchement des femmes autochtones. Le thé du Labrador renferme de nombreuses vertus thérapeutiques, notamment antiseptiques.

En tant que néo-guérisseur urbain, vous consommerez à petites doses ce thé, dépourvu de théine, par voie interne afin de soulager vos maux de gorge. Par voie externe, il pourra soulager vos migraines. Pour ce faire, infusez une cuillère à soupe de feuilles séchées et broyées. Laissez refroidir et appliquez à l’aide d’une compresse sur les tempes.

Avertissement : Il est déconseillé aux femmes enceintes et enfants de moins de six ans.

Crédit : Olesikus88

  • Remarquables petits fruits

Si petites et si puissantes, les baies du Québec tolèrent des conditions climatiques extrêmes ; ce qui les rend riches en vitamines. En jus, sirop, huile ou simplement dans leur état brut, elles sont adoptées pour leur atout santé et leur goût délicieux.

Les canneberges (ou atocas, en bon québécois) :

Prisées par les peuples Inuits, elles sont cueillies de septembre à octobre dans les terres marécageuses du Grand Nord québécois pour en faire de délicieuses confitures mais aussi une pommade miracle contre les aphtes. Plus généralement, le jus de canneberges est utilisé pour prévenir ou guérir les infections urinaires.

Crédit : Alex80

– L’argousier :

À l’intérieur de ses petites baies de couleur orange, on trouve une quantité phénoménale de vitamines C (trente fois plus que dans l’orange !), A et E. Bref, dans un jargon plus accessible, c’est le choix du maître pour maintenir son tonus, sa vision et sa peau en bonne forme.

Son huile est utilisée en soin quotidien. Et elle deviendra votre atout beauté cet hiver pour soulager rougeur, sécheresse et tiraillement : effet bonne mine garanti ! Vous pouvez l’associez à de l’aloe vera pour une hydratation optimale.

Crédit : Susanne906

– Le sureau :

Derrière sa robe violet-noir charnel, ce petit fruit cache un antigrippal très puissant. En usage interne, il aidera à prévenir les infestions virales et à guérir de la fièvre. Dépuratif, le sureau est recommandé pour les problèmes de surpoids et aide à éliminer l’organisme de ses toxines. En application externe, la macération de fleurs de sureau sera votre allié pour combattre la conjonctivite.

Crédit : RitaE

– Le bleuet :

Ennemis des radicaux libres, les petits fruits adorés de l’ours brun ont toutes les cordes à leur arc pour devenir votre antioxydant favori. Leur jus protégerait contre le développement du diabète ou d’une intolérance au glucose.

Crédit : Congerdesign

  • D’eau et de sève

On ne pourrait pas parler du Québec sans évoquer l’emblématique érable. Son eau, récolté durant la saison des sucres, gagne en popularité. Gorgée de 46 vitamines et minéraux, on en boit à la fin de l’hiver pour se revitaliser et rééquilibrer l’organisme. Choisissez la naturelle, pure et certifiée NAPSI. Le sirop, quant à lui, reste une excellente alternative au sucre blanc puisqu’il possède un faible indice glycémique et qu’il aiderait à réduire le risque de diabète de type 2, d’obésité et de maladies cardiovasculaires.

Crédit : Diapicard

  • Les bains nordiques

L’idée est simple : chaud, froid, repos. On recommence trois à cinq fois le rituel, idéalement une fois par semaine. Les variations de température provoquent de véritables bienfaits pour le corps et l’esprit : régulation thermique, amélioration du sommeil, diminution du stress… Les effets positifs des chocs thermiques ne sont plus à démontrer. Originaire de Scandinavie, les spas nordiques font de plus en plus d’adeptes au Québec. Une trentaine d’établissements, de part et d’autres de la belle Province, proposent des forfaits relaxation dans des cadres enchanteurs. En été comme en hiver, enfilez votre maillot pour stimuler la production d’endorphines, des antidépresseurs naturels du corps.

Coup de cœur pour La source à Rawdon pour une expérience détente absolue. Ici, le silence est d’or !

Crédit : La source

  • Top 3 des huiles essentielles

L’hiver approchant, on sait déjà qu’il sera difficile de lutter contre les virus saisonniers. Encombrement des voies respiratoires et gorge irritée ? Voici trois huiles essentielles (HE) à ajouter à votre pharmacie naturelle et à utiliser aussi en diffusion pour purifier l’atmosphère de votre foyer :

  • HE d’épinette noire : anti-infectieux puissant, elle sera d’une grande aide si vous êtes atteint d’une bronchite ;

  • HE d’épinette blanche : neurotonique et antivirale, elle est utilisée en diffusion en cas d’infection des voies respiratoires et

  • HE de sapin baumier : anti-infectieux et décongestionnant de voies respiratoires mais aussi tonique et stimulante pour l’organisme.

Crédit : Monicore

  • Bains de forêt

La sylvothérapie, tout droit débarquée, du Japon gagne en popularité. Antidote pour éloigner les pensées stressantes, ce bain de forêt est même reconnu comme une pratique médicale au pays du soleil levant. Une bonne marche d’une à deux heures permet d’éprouver un sentiment de relaxation et de satisfaction profonde. Avec ses nombreux parcs, le Québec est le terrain de jeu parfait pour s’y initier. Nul besoin d’aller jusqu’à câliner l’arbre mais prenez le temps de respirer, de chercher les odeurs, d’observer la danse de Dame Nature et d’écouter son soupir. Une sorte de méditation active où l’on se reconnecte à la nature…

Crédit : Katia Jeanclaude

  • Valeurs amérindiennes 

« Pour nous, Amérindiens, nos valeurs, c’est notre mère, la Terre. Elle est sacrée. C’est l’esprit de nos ancêtres, c’est notre culture, c’est notre liberté, c’est notre source de vie. Cela n’a pas de prix. »

Message d’un indien.

Comme pour se réconcilier, on s’inspire de la culture amérindienne et on est reconnaissant de ce que la terre nous offre.

Comme petite méditation matinale, vous pouvez réciter la prière de Dominique Rankin, chef héréditaire issu de la Première Nation algonquine du Québec, référence en matière de culture et d’histoire autochtones et homme-médecine algonquin.

Crédit : Katia Jeanclaude

Merci – Migwech* à notre grand-père le Soleil, à notre grand-mère la Lune et aux étoiles. Tous les matins, au lever du jour, nous saluons « Chumis », le grand-père Soleil, qui brille sur nous une fois de plus; puis le soir, nous remercions « Kokum », la grand-mère Lune, qui veille sur nous toute la nuit.

Merci – Migwech pour toute la médecine que la Terre-Maman nous donne : ses arbres, ses racines, ses écorces, ses feuillages, ses fleurs et ses plantes.

Merci – Migwech pour les petits fruits que nous cueillons avec joie à chaque été.

Merci – Migwech pour nos frères et sœurs les animaux : le gros gibier, les petits animaux à fourrure, les poissons, les oiseaux et les insectes.

Merci – Migwech au tonnerre, aux éclairs et à la pluie, qui nettoie et désaltère la Terre-Maman,

Merci – Migwech à l’Air que nous respirons, au Feu sacré et à l’Eau sacrée qui nous nourrissent et nous purifient.

Merci – Migwech mon Créateur, que je salue dans les quatre directions du Grand Cercle de Guérison :

Est, pour la Vie

Sud, pour le Respect

Ouest, pour l’Acceptation

Nord, pour la Paix

 * Migwech – merci en Amérindien

Katia Jeanclaude (Canada)

0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!