Loading Posts...

« Charlevoix, Charme-moi », le slogan marketing porté haut et fort par Tourisme Charlevoix a réussi son opération séduction. Sur ces terres aux sourires charmeurs, surnommées les petites Alpes québécoises, vous restez sans voix à l’appel de la nature.

J’ai rencontré Charlevoix, enveloppée dans sa robe aux couleurs automnales. J’y ai découvert une destination où règne une communion parfaite entre activités de plein air et attractivité culturelle.

Depuis Québec, l’entrée se fait par une route panoramique. La traversée en est presque vertigineuse. De là, nul besoin de choisir entre montagnes et fleuve, les deux s’embrassent avec passion.

Impossible de s’ennuyer dans cette région aux airs du bout du monde et pourtant située à seulement une heure de la capitale provinciale. Dans ce territoire aux multiples facettes, vous avez le choix de vous y rendre comme amant.e de la nature, épicurien.ne gastronomique ou comme amateur.rice d’art. La région ne manque pas d’atouts pour celles et ceux qui sont à la recherche d’aventure ou de tranquillité.

« Un jour, on aime se blottir dans les vallées tantôt sinueuses tantôt champêtres ; le lendemain, on se laisse bercer par l’écume du Saint Laurent, hésitant lentement à devenir Océan. »

Vous hésitez encore ? Voici ce que la région a à vous offrir :

À la découverte d’une grande curiosité géologique

Avec deux grands parcs nationaux et de nombreux sentiers pédestres, les randonneur.se.s averti.e.s ou néophytes y trouveront un terrain de jeu d’exception.

Que ça soit pour les impressionnantes parois du Parc National des Hautes Gorges et de la Malbaie, que pour les vallées rigoureuses du Parc National des Grands Jardins, les traces d’un passé géologique d’importance s’y reflètent avec splendeur. Ça n’est pas pour rien que la région est classée par l’UNESCO, Réserve Mondiale de la Biosphère ! Ici, il y a 350 millions d’années, une météorite a frappé la terre, laissant une cicatrice : un cratère de 56 km qui termine sa course dans le fleuve.

La Sépaq – Société des établissements de plein air du Québec – , gardien du temple, a mis en place de nombreux panneaux pédagogiques le long des sentiers permettant de s’imprégner de cette histoire fascinante.

Crédit : Katherine Jeanclaude

  • Le réveil de la faune

Ce que j’aime par-dessus tout lors de mes randonnées au Québec, c’est de sentir en permanence la présence des animaux sauvages. Ici, nous sommes chez eux ! Orignal, cerf de Virginie, castor … Je me fais discrète ; il se peut que j’en croise un au détour d’un sentier.

Le Parc National des Grands jardins bénéficie d’un climat subarctique et la présence importante de lichens en fait un territoire favorable au développement des caribous. Un temps disparu, le caribou a été réintroduit dans les années 60. Aujourd’hui, la population est estimée à environ 75 individus dans ce parc.

A faire : le sentier Boréal

Situé au km 9 du Parc, le sentier Boréal, accessible à tous.tes est bien moins achalandé que le Mont du Lac des cygnes. Une boucle de 3,6 km pour s’aventurer dans une des plus vieilles forêts boréales du parc. Dans les années 90, un incendie a ravagé le terrain. Aujourd’hui, en régénération, le travail de Mère nature porte ses fruits. L’atmosphère y est propice à la contemplation.

Crédit : Katherine Jeanclaude

Zoom sur Le défi des 5 sommets

Les plus beaux sommets de Charlevoix sont à la portée de tous.tes. De juin à octobre, participez au défi des 5 sommets ! Le Piou Piou, L’Acropole des draveurs, Monts des Morios, Mont du Lac-à-l’Empêche et du Four, Mont-Élie, une belle initiative pour permettre à chacun.e de découvrir toutes les richesses et paysages grandioses de Charlevoix.

Informations et inscription sur www.defides5sommets.com

  • Destination gourmande

Quoi de mieux après une journée de marche que de satisfaire sa faim avec de bons produits locaux ! Fermes maraîchères, volières, laiteries, chocolateries, boulangeries, … que vous ayez la dent sucrée ou salée, il y en aura pour tous les goûts. Choisissez la Route des saveurs pour traverser de jolis chemins de campagne et rencontrer des producteurs de passion. Vous prenez plaisir à goûter, vous remplissez votre panier, vous devenez chef d’un jour.

Et pour arroser votre gosier, vous profiterez de votre halte à Baie Saint-Paul pour vous arrêter au Café Charlevoix afin de déguster un café torréfié sur place de façon artisanale. Passage obligé à la Microbrasserie où vous pourrez découvrir quelques secrets de fabrication des bières de la gamme Vache folle.

Crédit : Katherine Jeanclaude

  • Vitalité artistique

L’autre atout-charme de Charlevoix, c’est toutes ses bourgades qui s’étirent le long de la côte nord. Prenez le temps de vous arrêter à Petite-Rivière-Saint-François, Baie Saint-Paul, les Éboulements, Sainte Irénée, Pointe au Pic et La Malbaie pour flâner et découvrir les nombreuses galeries qui exposent l’art sous toutes ses formes.

  • Cap sur la sérénité

L’évasion ne pourrait pas être totale sans un arrêt dans un des nombreux centres de bien-être de la côte. En se rapprochant du fleuve, Charlevoix se transforme en petite station balnéaire. L’air montagneux se remplit rapidement d’iode et l’offre de spas ne manque pas. La tendance va pour les spas nordiques, reconnus pour leurs effets bénéfiques sur la santé.

Crédit : Katherine Jeanclaude

  • Cet hiver, rendez-vous aux sommets !

Bientôt, la belle Charlevoix troquera sa robe pour son manteau blanc. Et le plaisir sera toujours aussi intense ! Raquettes, ski de fond, ski alpin, luge, traîneaux à chien, kayak hivernal, escalade de glace… le choix est vaste pour se mettre de la poudreuse plein les bottes ! Pour la première année, le Parc national des Hautes Gorges de la Malbaie ouvrira ses portes au public pour la saison d’hiver : la Vallée glaciaire se prépare à vous faire frissonner.

Crédit : Katherine Jeanclaude

L’option tranquillité : le Train de Charlevoix

À rythme ferroviaire, laissez défiler les paysages autrement inaccessibles à bord du train de Charlevoix. 125 km d’inspiration, une expérience à couper le souffle, avant de le reprendre à son terminus, à la Malbaie.

 

Katherine Jeanclaude (Canada)

 

0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!