Échappées belles Enquête Société

Voyager en solo, le bonheur de la liberté

Beaucoup sont surpris quand tu leur annonces que tu pars en voyage … en solo. Les questions fusent : Mais pourquoi partir seule ? Tu n’as pas peur ? Tu ne vas pas t’ennuyer ? Personne ne veut partir avec toi ? Et bien d’autres interrogations étranges.

Bien souvent, ces interrogations viennent des personnes qui n’assumeraient pas de partir seules, qui ont peur et qui ne savent pas ce qu’elles manquent.

Il y a des voyages que nous faisons en famille, en amoureux.ses, entre ami.e.s et d’autres que nous faisons pour nous et sans personne. Paradoxalement, nous ne sommes jamais aussi entouré.e.s que quand nous partons en solo.

Femme, Randonnée Pédestre, Des Forêts, Nature, Voyage

Crédit : Jsoubliere / Pixabay

Voyager seul.e… C’est avant tout un moyen de sortir de notre zone de confort, de dépasser nos limites et d’apprendre à nous débrouiller par nous-mêmes. C’est renforcer notre confiance en nous et réaliser que nous pouvons nous en
sortir quoiqu’il arrive. Mais c’est aussi nous recentrer sur nous, prendre du temps que nous n’avons pas dans la vie de tous les jours, prendre la liberté de faire ce que nous voulons au moment où nous le souhaitons, nous lever à notre heure, manger quand ça nous chante, visiter ou ne pas visiter, parler à des étrangers et découvrir d’autres cultures et d’autres personnes.

Comme je le disais, en voyageant seule, je n’ai jamais vraiment été seule. Je rencontre beaucoup de monde sur ma route, parfois de très belles rencontres qui resteront des années. Je m’ouvre aux autres de manières différentes, sans attentes, juste pour partager un bout de moment présent. J’apprends beaucoup sur moi et ma capacité d’adaptation.

Être dans un pays inconnu seul.e nous oblige à faire preuve d’ingéniosité et à laisser nos peurs de côté. Quand nous voyageons à deux ou à plusieurs, sans vraiment nous en rendre compte, nous nous reposons beaucoup sur l’autre ou les autres. Nous savons qu’il y en a un.e qui prendra le relais en cas de besoin.

Toutefois, il y a voyager seul.e et voyager seul.e, partir en sac à dos à l’autre bout du monde ou partir dans un tout inclus sécuritaire. Puis, il l’y a l’entre-deux, une bonne première expérience pour se lancer. On ne part pas seul.e dans la jungle amazonienne, mais on n’est pas dans un tout inclut à Cuba.

Bien évidemment, voyager seul.e apporte son lot de problématiques.

Voyager seul.e, c’est ne jamais prendre de pause. Il faut en être conscient ! On doit tout gérer de A à Z, des préparatifs aux réservations, en passant par la communication avec les locaux, les conversions de monnaie, le marchandage, la cuisine, le logement, la to-do-list, la prise de décisions, etc… C’est aussi attendre seul.e. : seul.e à l’aéroport, seul.e dans les files d’attentes, seul.e dans les transports. Surtout si on voyage à petit budget, l’attente est là (les escales, par exemple). Cependant, c’est l’occasion rêvée de lire un bon livre ou encore mieux de parler à son voisin.

Le voyage est un peu plus cher, surtout dans des pays où les déplacements se font en taxi. Les frais ne sont pas partagés ; ce qui engendre un choix d’activités limité ou l’obligation d’attendre que d’autres personnes arrivent vu le nombre requis de participant.e.s.

Plage, Photographe, Abendstimmung, Photographie

Crédit : Manfredrichter / Pixabay

C’est également une problématique quand il faut mettre de la crème solaire dans le dos, quand il faut aller aux toilettes mais que personne n’est là pour tenir notre sac ou encore quand la mer appelle mais que nous ne pouvons laisser nos affaires sans surveillance.

Voyager seul.e, c’est être plus vulnérable, surtout si nous sommes des femmes. Nous nous faisons plus facilement aborder. Mais, cela ne doit pas faire peur non plus. La communauté des femmes qui voyagent seules est très importante dans le monde et nous trouverons toujours quelqu’un.e pour nous aider peu importe où nous sommes.

En résumé, voyager seul.e est une expérience unique et merveilleuse que nous devrions tous.tes expérimenter un jour. Ce n’est pas ne pas avoir d’ami.e.s, ce n’est pas nous retrouver seul.e.s et ne parler à personne, c’est juste une autre façon de voyager et de rencontrer du monde inattendu.

À vos valises !

1
LoveLove
0
HahaHaha
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!

1 Comment

  • AffiliateLabz
    15 février 2020 at 22 h 04 min

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :