Arts visuels Culture Diversité

«Une Tasse de Fémini-Thé» d’Andréanne Simard saura plaire à toutes et à tous

Son parcours, qu’il est énivrant ! Artiste multidisciplinaire et productrice, cette femme, vraie passionnée de la scène, a, à son actif, une expérience riche dans les domaines de l’humour, de la musique (en qualité d’auteure, compositrice et interprète), de l’improvisation, du cinéma, de la poésie, du burlesque et de l’art clownesque. Ouf ! Et ça, c’est sans compter son métier de récréologue. Andréanne Simard n’a jamais loupé une occasion de « mettre en vie ses créations » sur les scènes madeliniennes (Îles-de-la-Madeleine) ou sur les terres ténoises (Territoires du Nord-Ouest).

Forte de ses expériences scéniques, Andréanne a décidé « de rendre sa démarche plus professionnelle et d’orienter sa carrière et ses objectifs ». Elle fait alors, en décembre 2017, le choix des arts et se lance même, par la suite dans la production de son tout premier spectacle d’une heure, tout en s’entourant, au préalable, de talentueux professionnels.

L’artiste sera ce 24 janvier au Palais Montcalm, à Québec puis fera un arrêt à Montréal, au Medley Simple Malt, le 26 afin de nous présenter « la crème de ses créations ». Mais avant cela, elle nous donne une mise en bouche, à travers notre jeu de questions-réponses :

 

/Enfant, vous souvenez-vous d’avoir été drôle ?

Enfant, je ne sais pas … Toutefois, j’ai toujours été provocatrice et ricaneuse. Je sais que je me suis fait sortir de mes classes, du primaire à l’université, parce que je dérangeais les autres et parce que j’aimais leur faire rire.

 

/Quelle petite fille étiez-vous ?

J’étais vraiment une petite fille tannante avec de l’énergie et du caractère. J’adorais les exposés oraux et les spectacles.

 

/Vous dites-vous parfois : « C’est bien d’être drôle mais j’aimerais devenir humoriste » et qu’est-ce qui a motivé votre choix de carrière ?

En secondaire 4, je devais passer les auditions pour Secondaire en spectacle avec une chanson, mais une amie m’a finalement convaincue de présenter un numéro d’humour. Et depuis, j’adore cette discipline. Est-ce que je veux devenir humoriste ? Bonne question ! En fait, je veux faire rire les gens et ce, peu importe le medium utilisé. Dans mon spectacle, j’utilise l’humour, le burlesque, le chant, le conte, … Pour moi, tous les moyens sont bons pour faire rire. J’aimerais aussi explorer le sketch, la télé ou encore le théâtre.

 

/On dit que votre humour est … ?

Cute ; coquin, parfois ; un peu absurde et féministe.

 

/Pensez-vous que tous les sujets ne doivent pas être abordés par le rire ?

Je crois que tous les sujets peuvent être abordés par le rire. Cependant, la question est quand (timing) et comment (l’angle). J’aime utiliser l’humour pour désamorcer des situations et dédramatiser.

Crédit : Dominique Lebel Photographe

/Une Tasse de Fémini-Thé ! Quelle est sa genèse ?

J’aime la scène. J’aime rassembler les gens. Je suis une artiste multidisciplinaire de nature audacieuse qui aime le jeu. Avec Une Tasse de Fémini-Thé, c’est la femme que je cherche à montrer, c’est son univers qui m’amuse. La femme est parfaite dans son ensemble et elle est prisonnière d’une cage de verre qu’elle crée elle-même. La collaboration avec François-Guillaume Leblanc* (mentor et artiste) m’a permis de revisiter la femme et ses revers à travers le regard tendre d’un homme passionné et créatif. Ce projet a nécessité beaucoup de travail, de réflexions féministes et convient très certainement à un public féminin et masculin. C’est grâce au soutien et à l’aide précieuse de ceux et celles qui m’entourent que ce spectacle a pu voir le jour. Bref, je ne serai pas seule sur scène. Derrière les idées, les concepts et les sourires, il y a souvent une personne. Il va sans dire que, dans la vie, l’union fait indéniablement la force. J’espère que ce spectacle saura envoûter.

 

/C’est vraiment imprégné de féminisme. Est-ce une sensibilité que vous avez développé jeune ou qui est venue plus tard ?

La femme a toujours occupé une place centrale au cœur de ma créativité. J’aime explorer les tabous et les concepts féministes divergents comme le rapport que l’on établit entre le corps et la femme. Avec les années, je suis en mesure de mieux définir le type de féminisme qui me ressemble et d’en teinter mes créations.

 

/Êtes-vous une féministe ?

Oui !

 

/Est-ce votre marque de fabrique ?

Pour le Spectacle Une Tasse de Fémini-Thé, oui. Toutefois, j’aime créer à partir d’autres univers.

Crédit : Dominique Lebel Photographe

/Qu’est-ce que vous direz à nos lectrices.eurs qui n’ont pas encore pris leur billet ?

Une Tasse de Fémini-Thé est une belle occasion de découvrir la femme sous des angles incongrus. C’est une sortie intéressante, légère et différente. L’opportunité idéale pour une date, une soirée de filles ou encore pour une répondre à un craving de culture. Ce spectacle saura plaire aux femmes et aux hommes de tout âge !

 

Ne ratez pas cette occasion de voir Andréanne Simard « sous plusieurs confitures » !

Pour vous procurez des billets, vous pourrez le faire ici, pour Montréal et pour les gens de Québec, malheureusement, c’est complet.

*Né aux Îles-de-la-Madeleine, François-Guillaume Leblanc est un comédien physique et metteur en scène qui navigue entre le théâtre, le mime et le clown. En 2008, il rejoint le Cirque du Soleil pour créer le personnage central du spectacle OVO, présentant plus de 1000 performances sur quatre continents différents. Fondateur du Théâtre Biscornu, entreprise basée à Québec depuis 2007, il produit plus de douze spectacles avec sa troupe, dans des domaines aussi variés que la comédie physique, le théâtre jeunesse, l’improvisation et le théâtre de rue. Formateur depuis 2006, il cumule plus de 22 ans d’expérience en improvisation, ce qui l’amène à créer son premier festival pancanadien en 2018, les Rencontres de Créations Spontanées. Intéressé par les différentes facettes du jeu clownesque, il crée, en 2017, le collectif de bouffons Hommeries! afin d’y explorer la critique sociale. Il met également ses talents au service de la Fondation Jovia en tant que clown thérapeutique depuis décembre 2018. Énergie, précision et créativité donnent le ton à son travail.
0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :