Soul – Trouver sa flamme !

Un voyage poétique au cœur des grandes questions universelles qui nous touchent tous et toutes, la vie, la mort, notre raison d’être.

Embarquez avec moi dans cette histoire un peu folle et chaotique, l’histoire du monde de l’Avant ! Celui où les jeunes âmes attendent patiemment d’avoir trouvé leur « flamme », (une passion, un métier, …) celle qui donnera un sens à leur vie pour pouvoir rejoindre la Terre.

soul 5.jpg

Soul, c’est l’histoire de Joe, quarantenaire et professeur de musique dans un collège. Il vit une existence tranquille, monotone, sans grandes aventures.

Son rêve, sa flamme, c’est d’intégrer un groupe de Jazz et de jouer dans un club.

soul 4.jpg

Ses aspirations sont sur le point de se réaliser. Repéré par la légende du jazz, Dorothea Williams, pour remplacer au pied-levé un pianiste le soir même, Joe, euphorique, court dans les rues sans prêter gare au monde qui l’entoure. En quelques secondes, sa vie bascule. Il chute dans un trou et meurt sur le coup.

Soul 2.jpg

Quel apprentissage veut-on nous partager ?

Avec l’année 2020 qui a été le théâtre d’un essoufflement général pour la majorité d’entre nous, ce film tente de nous faire voir les choses autrement. Adulte, notre vocation est trouvée ; notre chemin tracé ; rêves et aspirations s’évanouissent dans le tumulte effréné de la vie. Mais pourquoi alors « habiter le monde », si notre propre existence n’a pas de sens.

Nous avons tous et toutes des rêves, des aspirations, des envies. Nous avons tous et toutes une personnalité qui nous est propre. Nous sommes tous et toutes animé.e.s par des passions qui nous poussent à avancer ou au contraire qui nous freinent par peur de l’échec.

Est-ce que vivre c’est poursuivre ses rêves, ses passions quoiqu’il nous en coûte ? Ou c’est apprécier le quotidien des petites choses qui nous rendent heureux ? La réponse est à l’intérieur de nous, dans notre flamme, celle qui allume des étoiles dans nos yeux. Il n’y a pas d’âge ni de bons moments pour trouver cette flamme et l’allumer. Certain.e.s auront la chance de la découvrir dès leur plus jeune âge, d’autres à la fin de leur vie. Toutefois, cela n’a pas d’importance. Il faut juste la trouver et la vie prendra tout son sens en un instant. Notre flamme, c’est tout et rien ; c’est l’espoir fou de sauver le monde, mais aussi de mettre ses pieds dans le sable.

Nos histoires sont différentes, nos motivations également ; cependant, au fond de nous, nous vivons tous la même quête de sens à donner à nos vies : qui suis-je, quelle est ma place, que dois-je faire, quel est mon destin ? En fonction de notre âge, de notre situation, ces questionnements sont différents, mais ils n’en demeurent pas moins les mêmes. Nous grandissons tout au long de notre vie et nous ne pouvons juste pas être défini.e.s par nos choix de vie à un instant précis. Le poids des choix d’adulte nous fait croire que nous ne pouvons pas évoluer, que nous ne pouvons pas choisir un autre chemin de vie que l’original. Toutefois, nous avons le droit de nous questionner à 5, 15, 35 ou même 90 ans. La vie n’est pas figée, laissons-nous une chance de la façonner en fonction de notre flamme.

Soul 3.jpg

Et si vous trouvez le message un peu trop simpliste, vous pouvez apprécier la bienveillance du discours et surtout vous satisfaire de la beauté des images, de la beauté de ce monde invisible que l’œil humain ne peut pas percevoir.

En attendant, regardez la bande annonce de Soul :

Articles associés

Laisser un commentaire