Arts Littérature

Idées de lecture – « Trois auteurs, trois lieux, trois ambiances »

L’été est souvent une saison propice à la lecture. C’est le moment de s’octroyer du temps pour soi, de se plonger dans la vie d’un autre, dans des récits d’ailleurs et de se laisser porter par de nouveaux mots. Voici trois exemples de livres pour s’inspirer au gré des envies.

Crédit : folio-lesite.fr

 

Pour un aller-retour dans le temps :  Trois chevaux – Erri De Luca

Dans son roman édité en 1999, Erri de Luca plonge le lecteur dans un temps suspendu entre présent et passé. Affranchi des normes de rédaction classiques, le lecteur est embarqué dans des dialogues sans tirets, tiraillé entre des souvenirs d’oppression en Argentine et une nouvelle vie en Italie, entre personnages du passé et nouvelles rencontres. Un peu perdu par les premières pages, le tournis est finalement plaisant, habile. Des chemins tortueux restent la poésie et le plaisir de lire autre chose, un livre à part dans un espace qui lui est propre. Devenu jardinier après avoir quitté l’Argentine où il a perdu sa femme, le personnage nous raconte sa vie, ses histoires d’amour, ses luttes et ses apprentissages. Ce roman est un condensé de sentiments bruts et sincères où l’on attend à chaque page de pouvoir écouter encore un peu les plantes se froisser entre les mains du personnage ; de pouvoir le voir une fois de plus manger au café du village ; de le savoir heureux entre les bras d’une femme. Trois chevaux pour trois stades de la vie, nous rencontrons le narrateur avant l’enterrement du deuxième cheval.

 

Crédit : seuil.com

Pour un voyage insolite au cœur de la Baltique : Les bottes suédoises – Henning Mankell

Les bottes suédoises suit le personnage principal Fredrik Welin, habitant solitaire d’une île baltique. Dans le froid, Henning Mankell dresse le portrait de cette vie hors du commun, dépendante des flots, des tempêtes et de la glace. Cet univers nordique si particulier plonge le lecteur au cœur de tourments comme la peur de la mort, le besoin d’entourage ou encore le bouleversement des habitudes perturbées, le tout sur fond d’enquête policière. Fredrik Welin est réveillé en pleine nuit. Sa maison a été incendiée mais le responsable est-il celui que l’on soupçonne ? Le froid n’empêche pas le lecteur de s’attacher aux personnages tous plus mystérieux les uns que les autres, dont plusieurs femmes, particulièrement importantes dans ce récit de vie. Henning Mankell nous embarque sur son île pour un voyage qui restera en mémoire.

 

Crédit : albin-michel.fr

Pour un moment tendre et poétique : Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Véritable ode à la vie et à l’amour, le dernier roman de Valérie Perrin est un récit rempli de tendresse et de douceur. Dans une maison de retraite, Justine s’occupe notamment d’Hélène, vieille dame pour laquelle elle a une affection particulière. Les vies des deux femmes, bien différentes en apparence, s’imbriquent pour ne faire qu’une belle histoire d’amitié. La poésie et la tendresse inondent les pages de ce roman qui se lit avec évidence. Entre rêve d’apprendre à lire, souvenir du temps passé et recherche de l’identité d’un messager mystérieux, chaque nouveau détail, chaque découverte amène au plus près des personnages. Un oiseau ne sera plus un simple oiseau, on ne verra plus la mer de la même façon. Se laisser glisser au fil des pages, c’est se laisser émouvoir par un récit profondément humain et touchant, une caresse à lire sans modération.

 

Italien, Suédois, Français, trois auteurs, trois lieux, trois ambiances à lire ou à relire cet été.

4
LoveLove
0
HahaHaha
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :