Échappées belles

En terre Gaspésienne

J’ai la chance dans ma vie de pouvoir voyager, d’être en santé pour le faire et surtout d’avoir les moyens.

En 2020, j’avais prévu quelques beaux voyages : Costa Rica, Ouest Canadien, plusieurs séjours aux États-Unis et un petit retour en France. En général, plus je voyage loin du pays où j’habite, mieux je me porte.

Mais voilà qu’en 2020, les rêves de voyage de beaucoup ont été stoppés net. Il y a pire dans la vie, me dirait vous et je suis d’accord. Toutefois, quand on aime voyager, c’est toujours avec un petit pincement au cœur qu’on y renonce.

Je me suis donc retournée sur un petit road trip, avec une amie, en terre Gaspésienne. Rien n’arrive pour rien ; nous avons fait de belles découvertes et passé du bon temps.

Voici un petit aperçu de notre séjour.

La Gaspésie, c’est cette péninsule où se marient mer et forêt, à merveille et qui fait rêver tout.e voyageur.se en quête de nature et de paysages sauvages.

Jour 1 | de Montréal à Rivière-du-Loup

Découverte du parc de la pointe avec sa longue plage de rochers aiguisés. Une belle balade pour commencer. Puis, direction la rue la plus animée de Rivière du Loup avec de belles petites boutiques et une multitude de restaurants locaux. Pour finir, nous avons fait une mini randonnée nocturne de trente minutes au Parc des Chutes.

Rivière du Loup.png

Rivière du Loup 2.png

Jour 2 | le Parc national du Bic et Rimouski

Malheureusement, il pleuvait à flots ce jour-là et notre expérience a donc été un peu compromise. Nous avons, cependant, pu découvrir le plus beau du parc national du Bic, à savoir : ses falaises escarpées. Le parc est très petit mais tout de même impressionnant par ses volumes. Il faut savoir qu’avec les marées basses et hautes du Fleuve, si vous ne restez pas suffisamment longtemps, vous pourrez être restreint.e dans les possibilités de randonnée.

Le soir, nous avons souper dans un petit restaurant de bord de mer à Rimouski, le restaurant du phare. J’y ai mangé le meilleur saumon de ma vie. Ce restaurant est sans prétention mais le menu est délicieux et le personnel, aux petits soins. Je vous le recommande.

Parc national du Bic et Rimouski.png

restaurant du phare.png

Jour 3 | Carleton sur Mer dans la Baie des Chaleurs

Petit coup de cœur pour cette petite ville de bord de mer aux airs de station balnéaire. Il y avait beaucoup de vent et donc, nous n’avons pas pu faire de kayak ou de planche à voile. Nous avons quand même pu profiter de la plage de galets et de l’air marin qui fait un bien fou au moral. Le motel avec vue sur la mer a joué pour beaucoup dans notre séjour.

Carleton sur Mer dans la Baie des Chaleurs.png

Carleton sur Mer dans la Baie des Chaleurs 2.png

Carleton sur Mer dans la Baie des Chaleurs 3.png

Jour 4 | Rivière Matapedia

Retour sur nos pas pour une sortie en paddle sur la rivière Matapedia. Huit km et deux heures de bonheur à se laisser porter par le courant dans un environnement digne d’une carte postale.

Rivière Matapedia.png

Jour 5 | Percé et son rocher

Des vues et des paysages à couper le souffle.

La pointe de la Gaspésie est sans contexte un arrêt obligatoire. Direction le fameux Rocher-Percé, l’image à lui seul de la Gaspésie. Il est là, devant nous, symbole de la région, une visite à ne pas manquer.

Ensuite, direction la plage du Cap d’Espoir, connue sous le nom de Festiplage pour un moment de détente et de bronzage entre deux nuages et une température plutôt fraîche.

Percé et son rocher .png

plage à Percé.png

Jour 6 | Gaspé et le Parc national Forillon

La ville de Gaspé n’a rien apporté à notre séjour. Le Parc national Forillon demeure, par contre, une étape incontournable également. Une petite randonnée de deux heures au Cap-Bon-Ami, un lieu magnifique avec des falaises à pic et une nature sauvage. Ça vaut le détour !

Par la suite, afin de récupérer de vos efforts, pourquoi ne pas se prélasser sur la plage de sable de Cap-aux-Os, située aux portes du parc national Forillon ? Cap-aux-Os est un village de pêcheurs qui tient son nom du grand nombre d’ossements de baleines qui se trouvaient sur ses berges.

Gaspé et le Parc national Forillon.png

Gaspé et le Parc national Forillon 2.png

Jour 7 | Cap-Chat

Dernière journée. Direction Cap-Chat, à près de quatre heures de route de Gaspé.

Nous sommes allées directement au village grande nature chic-chocs, notre lieu de résidence. Un petit tour de quad et une détente au spa ont conclu notre séjour en beauté.

Cap-Chat.png

 

Nos conseils :

Un séjour de sept jours avec plus de 2 500 km au compteur, c’est un peu court pour bien découvrir la Gaspésie. Je vous conseille vraiment deux semaines pour en profiter un maximum.

Ensuite, n’étant pas des accros à l’organisation stricte des voyages, nous n’avions pas planifier grand-chose. Mais, quand les voyages sont limités et que TOUT le monde part en Gaspésie pour l’été, vous êtes mieux de prévoir quelques petites excursions et de les réserver d’avance.

Toutefois, pas d’inquiétude car il y a toujours de quoi faire même à l’improviste.

1
LoveLove
0
HahaHaha
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
Voted Thanks!

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :